En juillet, achète le manga qui te plaît…

En juillet, achète le manga qui te plaît…

Comme tous les ans, le rendez-vous incontournable des fans de culture nippone, le Japan Expo, aura lieu début juillet (du 4 au 7 précisément) et votre humble serviteur sera de la partie pour vous faire vivre l’événement sur le Daily Mars (programme non exhaustif, ici sur notre site). C’est l’occasion pour tous les éditeurs de sortir l’artillerie lourde avec une quantité (g)astronomique de titres. Petit tour d’horizon de ce qui nous attend. 

Tout d’abord, Panini Manga, dont le catalogue n’est pas pléthorique, ouvrira les hostilités le 3 juillet, avec l’arrivée tant attendue du 5ème tome de Saint Seiya : Next Dimension, suite officielle de la série mythique initiée dans les 80’s. Un titre édité entièrement en couleur, écrit et dessiné par monsieur Kurumada himself. Vous pourrez d’ailleurs retrouver un dossier complet sur Saint Seiya, par ici.

 

De son côté, l’éditeur Pika continue de mettre en avant son rouleau compresseur, Fairy Tail de Hiro Mashima, qui, mine de rien, en est à son 31ème tome. Pour être tout à fait honnête, j’ai un peu laissé tomber ce manga depuis quelques volumes, car il manque, à mes yeux, une vraie trame à l’histoire. Dans un tout autre style, ce sera également l’occasion de découvrir l’adaptation manga de Monstres & Cie, le célèbre film d’animation du studio Pixar. Oui, je sais, ça fait un peu flipper… Wait & see !

 

On passe à l’éditeur Kurokawa qui dévoilera le 23ème tome de Soul Eater. Il sortira également un artbook sur la série, ainsi que le 2nd tome du spin-of Soul Eater Not ! Grosse actu donc pour l’auteur Atsushi Ohkubo, qui, à travers son univers délirant, aux graphismes si particuliers, continue de nous raconter la lutte de chasseurs de sorcières contre Le Grand Dévoreur. Je recommande vivement ce titre ! Autre gros succès de l’éditeur, Ippo de George Morikawa, pointure du manga de boxe, qui reviendra avec son 14ème tome. On ne s’arrête pas là, car sera également de la partie Saint Seiya : The Lost Canvas Chronicles (T.2), centré cette fois-ci sur le chevalier d’or du Scorpion. Vous retrouverez d’ailleurs la critique du tome 1 en cliquant ici. Et pour en finir avec Kurokawa, on saluera la sortie du 3ème tome de Silver Spoon par la talentueuse Hiromu Arakawa, auteure du grandiose FullMetal Alchemist. Bref, ça risque de se bousculer devant leur stand.

 

Les éditions Ki-oon, dont je vous ai déjà parlé, s’adressent à un public plus adulte. Et pour cette nouvelle édition du JE, elles tapent un grand coup avec trois séries aux saveurs de Dark Fantasy, à savoir Warlord (T.3) du duo coréen Kim Byung Jin et Kim Sung-Jae (critique des 2 premiers tomes sur le site), The Arm Peddler (T.7) de Kyoichi Nanatsuki et Night Owl, et last but not least, le retour de Übel Blatt (Etorouji Shiono) avec son 13ème tome, après des mois et des mois d’attente fébrile. Pour le plus grand plaisir des fans, la vengeance est au rendez-vous et le sang giclera trois fois plus. Dans un style plus poétique et bien moins violent, on retrouvera aussi les premières œuvres du maître Tsukasa Hojo, papa, entre autres, de City Hunter (toutes les infos ici).

 

Et Kana dans tout ça ? L’éditeur bruxellois continue la réédition en mode Deluxe de Saint Seiya (oui, encore lui). Mais cette fois-ci, je parle bien de la série d’origine, dans un format plus grand avec quelques pages couleur, le tout retraduit. De leur côté, les chouchous des fans, Takeshi Obata et Tsugumi Ohba (auteurs de Death Note), continuent d’explorer l’univers impitoyable dans lequel eux-mêmes évoluent, à savoir le monde de l’édition de mangas. C’est dire s’ils maîtrisent le sujet ! Ce sera donc le tome 15 de Bakuman qu’on pourra découvrir durant le salon.

 

Nous terminerons par le « Big One » du monde de l’édition manga, Glénat. N’ayez crainte, l’éditeur ne possède aucune série tirée de la licence Saint Seiya, vous pouvez souffler… Par contre, la maison grenobloise possède aussi sa poule aux œufs d’or, à savoir Dragon Ball. Alors non, rien de bien nouveau du côté de San Goku et sa bande, si ce n’est cette Perfect Edition du meilleur acabit, qui en arrive à son 26ème tome. Et je vous assure qu’avec de nouvelles traductions, on redécouvre la saga ! Exit les inepties dues à des traductions approximatives, c’est du tout bon. Autre vieux de la vieille, Bastard !, manga culte et ultra-violent, qui a débuté en 1988 et qui n’est toujours pas fini à ce jour. L’auteur (Kazushi Hagiwara) a décidé en 1999 de redessiner toute sa série depuis le début (ça fait du boulot) et vu qu’il sort un tome environ tous les 5 ans, c’est à se demander si on verra la fin. Même si l’intérêt de l’histoire s’est totalement perdu en route, on attendra quand même de pied ferme ce 27ème tome pour ses dessins inégalables. Toujours dans la catégorie des séries qui se font rares (mais pas pour les mêmes raisons), on assistera au retour de D.Gray-Man (T.23) de Katsura Hoshino. Ici, ce sont les problèmes de santé de la mangaka qui retardent l’avancement de la série. Enfin, pour conclure, en vrac, on retrouvera les shinigami de Bleach (Tite Kubo) dans un 54ème tome, One Piece (Eiichiro Oda) avec le tome 67 et la réédition des premiers tomes de cette série culte, le tome 22 de Kenshin (Nabuhiro Watsuki) dans sa Perfect Edition, lui aussi, et le tome 23 de Claymore (Norihiro Yagi).

 

Voilà, vous savez ce qu’il vous reste à faire… : des économies !

Partager