Et si on arrêtait (enfin) de jouer au Monopoly ?

Et si on arrêtait (enfin) de jouer au Monopoly ?

Ce titre traduit grosso modo mon état d’esprit lorsque mes pérégrinations m’entraînent dans les rayons jeux de société des boutiques traditionnelles (ceux de la Grande Récré ou du supermarché d’à côté),  et que je constate que les étagères sont encore majoritairement occupées par des jeux qui étaient déjà là dans mon enfance : le Cluedo, la Bonne Paye, le Scrabble, le Docteur Maboul (Star Wars certes, mais quand même !), les petits chevaux et bien sûr le fameux Monopoly.

D’ailleurs, on nous prédit déjà que les jeux retro vont encore faire un carton à Noël cette année ! 1 Parce que ces jeux dits transgénérationnels rappellent aux parents leurs souvenirs d’enfance et les rassurent, grâce à leurs « vertus éprouvées » (oui je me gausse). Et puis, ils vont pouvoir y jouer avec les enfants ! Parce que c’est connu, les enfants sont les seuls à savoir – ou devoir – s’adapter… Et voilà comment une nouvelle génération va encore devoir se taper des parties de Monopoly.

Image 1 - RayonsLe Monopoly tel que nous le connaissons est apparu en 1935. Anecdote amusante : Elizabeth Magie, qui avait mis au point The Landlord’s Game, dont est inspiré le Monopoly, céda à très bas prix ses droits d’auteurs car elle n’était pas intéressée par l’argent…2

Depuis cette date le Monopoly a été vendu à plus de 275 millions d’exemplaires (et cette année encore, il s’en vendra plus de 4 millions, j’en pleure). Le jeu a également été traduit en 41 langues, est présent dans 103 pays et a été décliné en plus de 200 versions différentes (dont le fameux Monopoly de Montcuq ! gniark gniark gniark !)3.  Autre anecdote amusante à la con : Hasbro, son éditeur, imprime plus de billets de jeu que la Banque Fédérale des Etats-Unis.

Image 2 - Nouveaux Vieux JeuxUne bien belle réussite, je ne le conteste pas ! Chapeau bas à Monsieur Hasbro et à sa poule aux œufs d’or !

Mais voilà, selon moi, acheter un Monopoly en 2014, c’est un peu comme se porter acquéreur d’une Fiesta modèle 1986 ! Oui bien sûr, ça roule… Mais ça a fait son temps, et surtout on a fait tellement mieux depuis. Parce que soyons honnêtes : le Monopoly, ce n’est que de la chance, les règles sont vraiment pas fabuleuses et les parties sont horriblement longues (en particulier lorsqu’on perd dans une lente, très lente agonie…)

Image 3 - HasbroSurtout lorsqu’on sait que, malgré ces rayonnages toujours remplis d’antiquités, le marché des jeux de société jouit depuis plusieurs années d’un dynamisme incroyable et que  l’offre y est aujourd’hui absolument phénoménale.

Si le montant des ventes se maintient autour de 340 millions d’euros4, les nouveautés sont, elles, chaque année plus nombreuses. Ainsi en 2013, 863 nouveaux jeux ont été présentés au salon des jeux d’Essen5 (je n’ai pas encore de chiffres fiables pour l’édition 2014 qui vient d’avoir lieu), qui est aux jeux de société ce qu’est l’E3 pour les jeux vidéo (je vous laisse consulter la liste complète ici J).

Image 4 - EssenUne telle diversité nous assure désormais de pouvoir découvrir des jeux absolument fantastiques, et surtout des jeux pour tous les goûts et tous les publics ! Mais petit revers de la médaille : avec une offre aussi pléthorique, il devient franchement difficile de savoir vers quel(s) jeu(x) tourner nos appétits ludiques !

Heureusement, poursuivant sa mission de découvrir pour vous les pépites qui vous permettront d’optimiser votre ratio plaisir/heures de loisirs (ou de sommeil perdues), le Daily Mars met maintenant à votre service l’expertise de branleurs qui n’ont que ça à foutre de ses chroniqueurs dans les jeux de société

Ce billet est donc le premier d’une petite série destinée à explorer ensemble cet univers et à vous présenter quelques jeux fort sympathiques (oui, à l’origine, j’avais prévu d’aborder le sujet selon une structure matricielle de 12 catégories principales divisées en autant de déclinaisons, ce qui permettait d’avoir une vue somme toute correcte – quoiqu’un peu sommaire – du thème, mais mes belles idées ont été une fois de plus bridées par l’incompréhension de mon génie visionnaire).

Je ne résiste pas au plaisir de terminer cet article en vous disant qu’en 2013, pour la première fois depuis aussi loin qu’Internet me permette de remonter, le Monopoly a perdu sa place de jeu le plus vendu en France au profit de Dobble6 vendu à plus de 800.000 exemplaires !

Camarades, la révolution est en marche !  Nous la poursuivrons ensemble au prochain billet, et en attendant, plus de Monopoly ! Fini !

Image 6 - Dooble

1 : http://www.20minutes.fr/societe/1474671-20141104-jeux-hier-vont-faire-carton-noel

2 : http://fr.wikipedia.org/wiki/Monopoly

3 : http://www.trictrac.net/actus/montcuq-sur-les-etals-

4 : http://www.trictrac.net/actus/monsieur-phal-vous-la-met-grave

5 :http://gusandco.net/2013/10/19/essen-2013-en-11-chiffres/

6 : http://www.trictrac.net/jeu-de-societe/dobble-0/infos

Partager