Et si on jouait gratuitement ?

Et si on jouait gratuitement ?

A l’heure où les grands éditeurs se cassent la tête pour tuer le marché de l’occasion et déposent chaque jour de nouveaux brevets pour nous faire sortir la carte bleue encore et toujours… il faut savoir qu’il existe des solutions pour jouer gratuit. Jeux flash, Facebook, applications smartphone, free-to-play, autant de méthodes pour enquiller les heures de jeux sans avoir à mettre la main au porte-monnaie !

Pour les Casual Gamers, autrement dit ceux qui jouent occasionnellement, il existe des tonnes de petits jeux en Flash regroupés sur des sites comme Jeux.com, Jeux-Gratuits ou 2mJeux.com. Ces sites nécessitent parfois une inscription (ils se rémunèrent en louant votre email à des tiers) ou sont bardés de publicités, mais ce sont la plupart du temps de simples ludothèques de jeux plutôt médiocres. Tout de même bien pratiques quand on a 10 minutes à perdre.

Pour les nomades, il existe aussi beaucoup de jeux gratuits sur smartphones et tablettes. Attention cependant de bien faire le distingo entre les applications-jeux totalement gratuites et les versions d’évaluation, ou ‘light’ (parfois écrit ‘lite’) de jeux payants. Souvent du même concept que les jeux en Flash sur votre ordinateur, ils peuvent s’avérer distrayants pour occuper le temps d’un trajet en train, mais la plupart du temps guère plus.

Candy Crush, un puzzle-game qui fait saliver !

Quant aux jeux Facebook, ils sont souvent basés sur les mêmes technologies que les jeux Flash mais permettent à Facebook et leurs éditeurs de se rémunérer par plusieurs biais (entre autre la récupération de données sur vous). Si on prend l’exemple les plus courus du moment – Candy Crush Saga – l’intégration au sein même du Réseau Social vous permet de partager vos scores et votre intérêt pour le jeu, comme un bouche-à-oreille virtuel, d’où sa popularité actuelle. Parfois, certains créateurs peu scrupuleux vous bloquent carrément l’accès au delà d’un certain niveau, où vous cantonnent à une version ‘allégée’ si vous n’encouragez pas vos amis à y jouer aussi et partager (ce qui oblige à avoir beaucoup d’amis conciliants), mais c’est de moins en moins répandu.

Dernière famille des jeux gratuits mais non des moindres : les Free-to-play ou F2P, issu des MMORPG (Massively Multiplayer Online Role-Playing Game). La plupart du temps jouables sur ordinateur, ils sont beaucoup plus complets et vastes que les autres gratuits et ont une durée de vie quasi illimitée. Comme pour les autres MMO, ils permettent de se connecter à des serveurs pour jouer avec gens du monde entier, offrant ainsi des possibilités infinies en terme de concurrents et de compagnons de jeu. Avec les F2P, vous ne jouerez jamais seul et cela ne vous coûtera rien… enfin presque rien. Certains d’entre eux proposent des ‘boutiques’ qui vous permettent d’acquérir des armes ou des objets rares ou introuvables, voir d’acheter de l’expérience pour monter votre personnage plus vite… après c’est à vous de voir.

Le magnifique League of Legends

Il en existe des milliers plus ou moins beaux et plus ou moins intéressants, répartis en plusieurs catégories. Parmi les plus appréciés, à savoir ceux de type RPG, on retrouve des grands classiques comme Tera (gratuit depuis peu), League of Legends ou Aion. La plupart du temps d’origine asiatique et basés sur un système de monster-bashing, on doit parcourir des maps pour effectuer des quêtes (comme tuer des cochons sauvages pour ramener x filets de viande au camp) et récolter des trésors, seul ou avec des compagnons de route réunis en team ou guilde. Ça c’est pour le genre le plus répandu.

Sinon il existe aussi des free-to-play de Gestion (comme The Settlers Online), de Stratégie (Terra Militaris ou Empire Univers 2), des FPS en ligne ou MMOFPS (le cartoonesque Battlefield Heroes), des Space Opera (Allods online), etc. Et de même que pour les jeux hors ligne, il arrive parfois que les créateurs se basent sur une franchise existante pour attirer les fans de celles-ci, comme pour Battlestar Galactica Online, Dungeons & Dragons NeverWinter ou Le Seigneur des Anneaux Online (LOTRO pour les fidèles)… pas toujours à bon escient d’ailleurs. Et puis l’on trouve  aussi quelques jolis OVNI comme Wakfu (des petits français de chez Ankama, les créateurs de Dofus) et son style manga, ou le magnifique Rappelz et ses multiples races fantastiques, ou même le ‘piratesque’ Bounty Bay Online.

L’étrange Star Trek online…

Depuis peu, certains gros MMORPG tentent d’attirer les joueurs avec du gratuit – comme World of Warcraft ou Star Wars The Old Republic – avant de les ré-orienter vers du payant. Que ce soit une période de test, un nombre de niveaux ou une version du jeu bridée, vous pouvez vous y faire la main quelque temps avant de décider de payer pour continuer de jouer… ou passer à un autre gratuit.

Bref, en 1000 mots comme en 22 : si vous êtes gamer et un peu fauché, ou même simple curieux, il existe énormément de jeux gratuits disponibles sur le web. Après évidemment, il faut savoir faire le tri et pour cela je ne saurais que trop vous conseiller le super site Les Mondes Persistants, administré par de véritables passionnés du genre. Et sinon vous pouvez aussi me demander conseil en commentaire je vous répondrai de mon mieux 😉

Et pour finir, la petit info rigolote : l’une des applications les plus téléchargées au monde, c’est la version ‘light’ du célèbre Angry Birds (qui est par la même l’un des jeux smartphone les plus vendus de tous les temps : 1,7 milliard de téléchargements en tout !). Et bien après les versions customisées (comme Halloweens ou Star Wars), les coques pour téléphones et autres produits dérivés, nos chers petits oiseaux ronchons vont avoir droit à leur web-séries : Angry Birds Toons ! Ce petit dessin-animés sera évidemment disponible sur tous les supports et racontera les vieux trépidantes de ces boules de plumes et de leurs ennemis jurés les cochons… à suivre !

Partager