« Ex-heroes »  : zombie vs. super-slips

« Ex-heroes » : zombie vs. super-slips

Note de l'auteur

ex-heroes-clines-panini-eclipseL’histoire : L’Apocalypse zombie a bien eu lieu. Des réfugiés ont trouvé un abri précaire dans les anciens studios de la Paramount, à Hollywood. Là, ils sont protégés par Mighty Dragon, Zzzap ou Cerberus. Des super-héros, avec des pouvoirs, qui ont décidé de faire ce qu’ils pouvaient pour sauver ce reste d’humanité.

Mon avis : Des zombies, des pouvoirs, des personnes qui volent et des îlots de Los Angeles tenus par des gangs… N’est-ce pas un peu trop ? De façon extrêmement jouissive, pas du tout. Alors, ça mâche des nez, ça pulvérise des gens, ça se bagarre joyeusement dans un bordel post-apocalyptique complètement assumé.

Alors, si le livre commence en pleine action, la communauté existe déjà, on ne comprend pas (encore) les liens entre les différents personnages, Peter Clines donne à chacun des héros la parole, le temps d’un chapitre en mode flash-back. Résultat, même le lecteur connaîtra le visage caché de Stealth, la mystérieuse chef du « Mount ».

Côté histoire, nous sommes dans une histoire traditionnelle de survie. Les habitants de la communauté sont des gens « biens » (oui, mais bon de temps en temps, il faut remettre de l’ordre en balançant par exemple les fauteurs de trouble aux zombies), et luttent pour accéder aux vivres et aux médicaments avec le gang des « SS » (South Seventeen), tout en évitant les morsures. Et en cherchant comment gagner contre un ennemi qui ne meurt jamais. Et que se passe-t-il quand les super-héros et les vilains se retrouvent transformés ?

AVT_Peter-Clines_5329

Peter Clines

Livre parfait pour l’été, avec des personnages archétypaux mais bien décrits (le médecin maudit, le héros plus grand que nature, la femme forte, l’homme boule de feu…), Ex-heroes est le premier tome d’une série d’au moins quatre ouvrages. Et s’il ne révolutionne ni le genre superhéroïque, ni le roman post-apocalyptique, il se lit très facilement, donnant tout dans un délire assumé et donc, agréable.

Si vous aimez : la Justice League of America s’est paumée dans World War Z. Marvel Zombie. Les histoires de super-héros (à pouvoirs et collants) ou les histoires de zombies.

Autour du livre : « Ex » est le surnom donné aux zombies, parce « qu’Ex-humains » ça sonne mieux. Le tome 2 se nomme « Ex-patriot » et sortira en septembre 2015. Si l’action se passe à Los Angeles, c’est aussi la ville où Peter Clines vit actuellement.

Extrait : » – Hé, s’exclama le barbu en pointant du doigt une Ex qui venait de surgir des ombres. C’est pas Sandra Oh ?
– Je ne crois pas, répondit Bee en visant de nouveau. La chemise en jean.
Son fusil émit une détonation sèche et l’Ex tomba, raide comme une souche.
– Qui c’est, Sandra Oh ? demanda Cerberus.
– Dans Grey’s anatomy, expliqua Jarvis. L’Asiatique peau de vache, tu sais ?
Le colosse secoua la tête.
– Je n’ai jamais beaucoup regardé la télévision.
– T’as pas vu Sideways ?
– 
Je viens de te dire que je ne regarde pas la télé.
– C’est un film.
– Mais descends-la, bon sang !
– Si c’est une célébrité, je veux les points.
Cerberus s’avança lourdement et abattit son poing d’acier sur la tête de l’Ex. Le crâne se brisa avec un bruit de chips écrasé et la créature bascula en arrière, dans l’ombre.
– Les points, ça ne compte que sur le mur d’enceinte, gronda Cerberus en repoussant d’un revers de l’autre main une morte en uniforme de police. »

Sortie : avril 2015, Panini Books, 351 pages, 14 euros.

Partager