• Home »
  • BOOKS »
  • #Critique Exception française : De Vidocq au Bureau des légendes, 60 ans de séries
#Critique Exception française : De Vidocq au Bureau des légendes, 60 ans de séries

#Critique Exception française : De Vidocq au Bureau des légendes, 60 ans de séries

Note de l'auteur

Pierre Ziemniak revient dans cet ouvrage très fourni sur l’histoire des séries en France, montrant en même temps la spécificité de l’État français dans la création sérielle, ses limites et ses atouts.

Le sujet : Qu’est-ce qu’une fiction française ? Comment est-elle née ? Dans quelle histoire s’inscrit-elle ? Pierre Ziemniak prend le dossier bien en main et propose un récit et un retour sur 60 ans de création sérielle en France. Perspective historique, mais aussi retour sur les différents métiers qui font le monde de l’industrie sérielle en France.

Mon avis : C’est un ouvrage hautement documenté que nous propose Pierre Ziemniak. Presque 200 pages qui reviennent sur l’histoire des séries en France, depuis l’implication de l’ORTF aux conséquences du câble, ainsi que les nombreuses lois qui construisent le secteur. Difficile en effet de comprendre le retard français dans la création sérielle, face aux voisins européens ou aux Américains. Pierre Ziemniak nous propose de se pencher plus en avant aussi bien sur la forme que sur le fond. Pas de jugement de valeur pour autant. On parle plus de retard par rapport aux nombres de séries françaises vues par un public issu de l’Hexagone, de créations vendues à l’étrangers, que de qualité critique. Avec quelques éléments de comparaison sur les manières de faire à l’étranger.

C’est d’ailleurs une des forces de l’ouvrage que de ne jamais verser dans le jugement. Son autre point fort est la quantité de sources et entretiens mobilisés pour rendre cet ouvrage le plus complet possible. (Bémol : les notes en fin de livre, c’est le mal. C’est assez agaçant en tant que lecteur de devoir se reporter aux dernières pages pour connaître une source. Les notes de bas de pages au pouvoir ! Et si vous ne me croyez pas, je vous invite à lire la série des Thursday Next de Jasper Fforde et son usage des fameuses NDBP). Certes, il manque parfois deux ou trois notions notamment le rôle joué par le Service de recherche de Pierre Schaeffer et la case Banc d’essai (pour cela, voir l’article de François Jost et Marie-France Chambat-Houillon consacré à cette case, dans la revue Télévision n°3, daté de 2012). Mais pour avoir une vue d’ensemble et comprendre les problématiques qui alimentent aujourd’hui la sphère culturelle télévisuelle, c’est une excellente étude, qu’on attendait depuis longtemps et ce manque est enfin comblé dans la littérature sur les séries spécifiquement françaises.

Pierre Ziemniak

Les éditions Vendémiaire jouent pour le moment un pari réussi avec cette nouvelle collection consacrée aux séries télévisées. Bien documenté et facile à lire, aussi bien pour le profane que l’érudit. En attendant leur prochain ouvrage…

Si vous aimez : les séries Arte comme TF1, penser avec nostalgie à AB1, ou tout simplement pour comprendre comment on fait une série aujourd’hui en France.

Autour du livre : Sont déjà parus dans cette collection, un ouvrage sur les séries historiques anglo-saxonnes, et un autre sur les séries scandinaves. On attend un prochain livre sur Kaamelott, ainsi qu’un sur les séries de science-fiction.

Extrait : « Les désastreuses critiques de Marseillela première production française pour la plateforme américaine Netflix, vont dans le même sens : il y aurait quelque chose de profondément vicié dans notre système créatif, condamnant une grande part de nos productions à rester en deçà des standards de qualité internationaux.
Tout l’enjeu est, précisément, de mettre le doigt sur ces dysfonctionnements et d’en expliquer les causes, sans s’en tenir à une dénonciation stérile de l’absence de prise de risques de nos professionnels de l’audiovisuel et d’un supposé manque de talent de nos créateurs. Au contraire, prenons de la hauteur : le retard des séries françaises ne s’expliquerait-il pas par un ensemble de problèmes et de contraintes qui « feraient système » et empêcheraient une évolution aussi rapide que celle des autres fictions européennes ? »

Exception française.
De Vidocq au Bureau des légendes, 60 ans de séries
Écrit par
Pierre Ziemniak
Édité par Vendémiaire

Partager