Eyewitness, l’instant norvégien (en direct de Séries Mania)

Eyewitness, l’instant norvégien (en direct de Séries Mania)

Note de l'auteur

20140425-133139.jpgL’histoire : Deux jeunes garçons se retrouvent témoins d’une exécution qui tourne mal, et qui provoque en répercussions des conséquences dramatiques.

Autour de la série : Eyewitness est une mini-série norvégienne créée par Jarl Emsell Larsen pour la NRK. Elle est composée de 6 épisodes d’une heure.

Avis : Qu’il est compliqué de parler d’une série quand on la trouve objectivement bien faite. Mais seulement objectivement. C’est très propre, bien réalisé, bien joué… mais c’est malheureusement assez ennuyeux.

L’un des défauts majeurs de la série, c’est de nous présenter une foule de personnages assez rapidement, mais en les effleurant, au mieux. Seuls les deux adolescents ont droit à un traitement plus approfondi. Ils sont témoins de l’éxecution mais n’en parlent pas. Car s’ils étaient dans cette cabane dans la forêt, seuls, c’était pour y avoir des rapports sexuels. Tous deux ne sont pas outés, et si l’un semble plus en harmonie avec sa sexualité, l’autre nie en bloc. Témoigner reviendrait à un réaliser un outing public. Impensable pour lui.

Mais voilà, si à certaines reprises leur histoire nous touche, elle répète constamment le même schéma, jusqu’à l’essoufflement.20140425-133227.jpg

Eyewitness est une de ces séries d’enquête qui fonctionne sur le principe de la dissimulation et du mensonge. Si certains sont compréhensibles, d’autre ne servent clairement qu’à allonger le récit et créer des conflits là où il n’y en a pas besoin. Je me demande encore pourquoi, au début, l’une des flics refuse de dire à la commissaire en charge de l’enquête qu’une des victimes est son beau-frère. Elle pense que ça ne va pas se savoir au final ? Elle a peur de faire sauter sa couverture ? Est-ce que les responsables de l’enquête ne devraient pas au contraire tout savoir afin de ne pas faire de bourde et ne pas tout camoufler ?

Entre les redites, les péripéties douteuses et la lenteur globale du projet, difficile d’être captivé par l’histoire. Ou même de s’attacher. Et c’est bien triste.

La suite ? Et non. L’écriture n’est hélas pas assez au niveau de la réalisation et de l’image pour avoir envie de se replonger 4 heures de plus dans Eyewitness.

EYEWITNESS, Episodes 1 et 2
Ecrit et réalisé par Jarl Emsell Larsen
Avec : Axel Boyum, Odin Waage, Anneke von der Lippe, Per Kjerstad

Partager