• Home »
  • CINÉMA »
  • Fantasia 2014: Mamoru Oshii, son nouveau film et les seins de Kusanagi
Fantasia 2014:  Mamoru Oshii, son nouveau film et les seins de Kusanagi

Fantasia 2014: Mamoru Oshii, son nouveau film et les seins de Kusanagi

DSC00351

La 18ème édition du Festival montréalais de Fantasia s’est ouverte en grande pompes ce jeudi 17 juillet avec comme invité d’honneur le légendaire Mamoru Oshii, génial réalisateur de Lamu Beautiful Dreamer, Ghost In The Shell, Innocence et Avalon. Venu recevoir un « Lifetime Achievement Award », il a présenté aussi la version restaurée de son classique de 1995 Ghost In The Shell, film qui, malgré presque deux décennies depuis sa sortie, n’a pas pris une ride.

Le réalisateur s’est ensuite livré à un rapide Q&A avec le public durant lequel il a fait étalage de ses grands talents d’humoriste, bien cachés sous son bob. Interrogé sur son travail l’adaptation de mangas sur grand écran, le petit farceur a répondu que la plus grande différence entre le manga original Ghost In The Shell de Masamune Shirow et son film était « La taille des seins du major Kusanagi, qui chez Shirow font la taille de sa tête et l’empêchent de tirer correctement avec son revolver », provoquant l’hilarité de l’assistance. Oshii a ensuite expliqué qu’il avait très peu communiqué avec Shirow à l’époque de Ghost In The Shell, une très bonne chose selon lui en comparaison de sa relation exécrable avec Rumiko Takahashi, auteure de Lamu. Celle-ci avait, selon ses dires, complètement refusé de lui adresser la parole après avoir vu son film…  Il a ensuite étayé son propos en ajoutant que selon lui « L’adaptation d’un manga ou d’un comic-book est comparable au fait de remplir un bol. Si on ne le remplit pas assez il paraît vide. Si on le remplit trop il déborde. Il faut alors réussir à trouver le bon équilibre. J’y suis enfin parvenu sur Sky Crawlers. »

Oshii s’est ensuite exprimé sur la série Ghost In The Shell: Stand Alone Complex de Kenji Kamiyama, ne manquant pas de cacher son profond désintérêt pour l’œuvre de son disciple. La principale différence selon lui réside dans le fait que « La Kusanagi de son imagination est quelqu’un d’étroit et de sérieux alors que la mienne est plus passionnelle et destructive » tout en ajoutant qu’il « préférait les femmes passionnelles et destructives » pour le plus grand bonheur du public. Il a par ailleurs précisé qu’il n’avait pas parlé à Kamiyama depuis 3 ans suite à un profond désaccord sur 009 Cyborg: RE, film qu’il devait à la base réaliser.

oshii fantasia 2

Last but not least, après avoir déclaré que le seul film qu’il ait vu et qu’il verrait cette année était le Godzilla de Gareth Edwards, Mamoru Oshii a remercié l’assistance en présentant en exclusivité le trailer de son nouveau long métrage Garm Wars: The Last Druid, film qu’il a tourné entre Montréal et Vancouver et dont il vient de finir la post-production.

Pas d’animation donc mais bel et bien un film live que j’aurais, par ailleurs, assez de mal à décrire. Une forêt, un vieil homme mystérieux, une femme avec un triangle sur le front, des paysages futuristes, des vaisseaux spatiaux, des hommes en armure de combat, une petite fille aux allures de fantôme aux cheveux blancs… Pas de doute, on est bien chez Oshii. Pour découvrir le film, il faudra attendre 2015. Patience, patience…

Partager