Festival Big Screen : San Diego à Londres ?

Festival Big Screen : San Diego à Londres ?

A l’occasion d’un press junket, organisé à Londres, par le studio Fox pour la sortie de la saga Star Wars en Blu-ray, les journalistes ont découvert  ce week-end le festival Big Screen organisé par le magazine Empire. Avant-premières, panels, stars, comics, projections de films cultes… c’est moi ou ça sent le Comic Con ?

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Mais commençons par the beginning. Hormis les très sympathiques rencontres avec le sémillant (et jamais avare d’anecdotes) Anthony Daniels, le vénérable Jeremy Bulloch (l’homme sous le casque de Bobba Fett), deux experts numérique d’ILM (John Goodson et Bill George) et le chef cascadeur Nick Gillard, le showcase Star Wars laissa les journalistes sur leur faim. Aucune véritable présentation de l’édition Blu-ray, en vente le 14 septembre, si ce n’est une bande annonce effectivement flamboyante, projetée sur le colossal écran plat d’un célèbre fabricant, partenaire de Fox sur l’opération. Quelques autres images entraperçues laissent augurer d’un transfert HD de toute beauté – absolument renversant de clarté sur le toujours aussi étourdissant duel Luke/Darth Vader à la fin de L’Empire contre attaque. Au sein des plus de 40h de suppléments revendiqués sur cette édition, la section archives s’annonce riche d’images de tournage inédites ainsi que des modules très complets consacrés aux effets spéciaux/visuels. Ce qui nous rappelle, si besoin était, à quel point le coffret DVD Star Wars sorti en 2004 était une escroquerie, mais passons !

Nos interviews se sont déroulées dans un espace privé à l’intérieur du colossal complexe de loisirs jouxtant l’O2 Arena, alias le Dome du Millénaire, qui accueillera les J.O de 2012 (et accessoirement le spectacle Batman à la fin de l’année…). Plus intéressant : Fox avait choisi de greffer son showcase en plein FESTIVAL BIG SCREEN, qui se déroulait, au même moment et au même endroit, du vendredi au samedi. Késaco Big Screen ? Il s’agit d’un festival ouvert au public et consacré à l’entertainment, créé et organisé par le puissant magazine Empire (+ gros vendeur mondial de la presse cinéma), épaulé dans cette entreprise par son éditeur Bauer Media et le groupe Clarion Events.

La cible du Big Screen ? En gros la même que le Comic Con’ de San Diego tout en ratissant plus large, moins « geeko-centré » mais toujours grand public. A côté des avant-premières typiquement ciblées « geeks « (Fright Night, Conan, Cowboys & Aliens, Red State ainsi que 30 minutes or less, nouveau film du réal de Zombieland, qui renoue pour l’occasion avec son acteur Jesse Eisenberg …), on trouve donc aussi au programme des projections de comédies ou dramas qui n’ont rien à voir avec le cinoche de genre : The Devil’s double (Dominic Cooper en sosie du fils de Saddam Husein) ; Friends with benefits/Sexe entre amis (Justin Timberlake et Mila Kunis en potes qui font zizi panpan – sortie chez nous le 7/09) ; The Change Up (les esprits de deux vieux amis d’enfance se retrouvent bizarrement l’un dans le corps de l’autre. Avec Jason Bateman et Ryan Reynolds : man, ça donne envie !) ; Crazy, Stupid Love (Steve Carell a le démon de midi)… Sans oublier la découverte en avant première d’images inédites de In time (film de SF avec Justin Timberlake), The Darkest Hour (le film d’invasion E.T russe), Ghost Rider : spirit of vengeance, ou encore Titanic 3D.


Le plus intéressant reste l’impressionnante liste d’invités plutôt pointus pour des panels tout de même pas dégueux. Jugez plutôt : Terry Gilliam pour une masterclass sur sa carrière ; les artistes et/ou auteurs de comics Adi Granov, Mark Millar, Dave Gibbons et Grant Morrison ; le compositeur David Arnold au sujet de James Bond ; Nicolas Winding Refn pour présenter son sidérant DriveRoland Emmerich pour évoquer son prochain film Anonymous (qui nous raconte donc que Shakespeare était un imposteur, voilà voilà…) ; Andrew Stanton, Mr Wall-E himself, pour une présentation en avant première du trailer de son John Carter. Sur le tapis rouge des avant premières, également du beau linge : Daniel Craig, Harrison Ford, Jason Momoa, Mark Strong, David Tennant… pas mal pour une première édition ! Peut-être plus bandant encore, le programme des projections de films cultes, témoignant d’un incontestable bon goût : Apocalypse Now, Clerks, Sin City, Stand by me, Dark Star, la totale Pixar, Boyz n the Hood, Kick Ass (ouh là non pas celui là !) et quelques autres….

Les séries télé ne sont pas oubliées non plus : Steven Moffat et Mark Gatiss étaient là pour parler de Sherlock, tandis que furent projetés en avant première les pilotes de Terra Nova et de l’anime Thundercats. A peu près tous les grands studios US ont répondu présent, avec des stands dispatchés dans un espace grand comme un terrain de foot et baptisé « Studio city » : Sony, Warner, Paramount, Fox, Disney, Universal, Lionsgate et même Marvel… La promenade dans les allées de Studio city est franchement sympa : de superbes stands harmonieusement répartis dans un espace lumineux sous la spectaculaire voûte du Dôme (cf photos), au bout duquel se côtoient quelques stands-boutiques plus spécifiquement consacrés à la culture geek (comics, affiches, t shirts, livres etc…). On est tout de même encore très loin de l’immensité des allées de San Diego et leur fourmilière d’échopes, mais tout de même… ça le fait.

Et comme il me semble certainement avoir oublié d’autres détails croustillants sur ce festival des plus alléchants, clôturé hier, je vous invite donc à jeter un oeil pour plus d’informations sur le site officiel Big Screen, pour découvrir l’intégralité du programme pour les journées de vendred 12 août, samedi 13 août et dimanche 14 août.

L’attachée de presse de l’événement confirme les ambitions du Big Screen : « L’intention des organisateurs est d’imposer le BS comme un équivalent du Comic Con de San Diego et d’offrir une alternative aux Européens qui ne peuvent faire le voyage là bas ». Bullshit ou pas ? Big Screen arrivera-t-il à s’imposer dans le coeur des geeks du Vieux Continent et surtout rentabiliser ce que l’on imagine comme une opération incroyablement coûteuse ? Dans les allées, il y avait du monde certes, mais on était encore loin de la foule compacte jouant des coudes comme à San Diego, ou même Paris. Mais si j’avais un week-end sympa à conseiller pour l’été prochain, ce serait très certainement d’aller faire un tour dans cette hallucinante enceinte de l’O2 et respirer à pleins poumons l’oxygène bien geek de ce festival blindé de rendez vous réjouissants. Attention, les tarifs ne sont pas forcément à la portée de toutes les bourses, même si il existe plusieurs offres : détails sur les prix des billets à consulter ici.

On se retrouve là bas l’an prochain ?

ET POUR QUELQUES CLICHES DE PLUS….

Pour les fans d'Harry Potter, enfin plutôt de ses bestioles : les animaux vus dans le film, en vrai de vrai, des volatiles au chat machin et au chien truc (me rappelle plus des noms, je les retrouverai pour un article en print, z'inquiétez pas). Animaux exposés ici par une société britannique spécialisée dans l'élevage et dressage de bêtes pour films et séries. Le monsieur sur la photo, un Français d'ailleurs, revenait tout juste du tournage de Game of Thrones saison 2...

Anthony Daniels (C3PO) et Nick Gillard, "stunt coordinator" sur Star Wars Episode 1,2 & 3.

Le Star Wars Blu-ray Lounge, les journalistes s'installent...

Et ça piapiatte, et ça piapiatte... Mini-conférence de Daniels, Gillard et (à leur droite, hors-champs) Bulloch, George et Goodson.

Mmmmmhh... mais qui est cet honorable monsieur chinant (il y un "n", pas de blague hein) sur un stand de "collectibles" dédicacés ? Réponse au prochain cliché, gros...

Le même monsieur que précédemment. On ne dirait pas comme ça sans son casque, mais je vous présente Jeremy Bulloch, alias Mr Boba Fett, the one and only ! Oui, sourire niais pour moi, forcément hein...

Pour les Bondophiles autophages, y avait aussi de la caisse bien chromée...

Un trailer du Contagion de Soderbergh dans une chambre de décontamination, ça vous branche ? Sinon y a du Batman à côté, from chez Warner aussi...

Deeemandez l'prograaam' !

Deeemandez l'prograaaam' (part II) !

Crédit Photos :  ©johnplissken.com

End of transmission…

Partager