• Home »
  • FIL INFO »
  • Festival de la Fiction TV de La Rochelle : petit aperçu de la programmation
Festival de la Fiction TV de La Rochelle : petit aperçu de la programmation

Festival de la Fiction TV de La Rochelle : petit aperçu de la programmation

Après le festival international du film documentaire, et le festival international de cinéma, La Rochelle se confirme comme la ville de l’audiovisuel, puisqu’elle accueillera, du 9 au 13 septembre, le festival de la fiction TV internationale pour sa 17e édition.

Cette année, le festival a annoncé vouloir mettre l’accent sur les productions européennes, comme en témoigne le choix de la série norvégienne Frikjent (Acquitted) — écrite par Siv Rajendram Eliassen et Anna Bache-Wiig — pour ouvrir le bal le mercredi 9 septembre.

Côté séries, le programme est riche et particulièrement alléchant, avec 6 séries françaises (dont la très attendue troisième et dernière saison d’Ainsi soient-ils de Vincent Poymirro et David Elkaïm) et la prometteuse Au service de la France (Alexandre Courtès), série d’espionnage dans les années 60 sur fond de guerre d’Algérie. On y verra également 11 fictions étrangères. Une fois n’est pas coutume, ce n’est pas la Scandinavie qui domine la programmation, outre la danoise Broke et la norvégienne Next Summer. On retrouvera des séries venant de Belgique, d’Allemagne, mais surtout des nationalités dont les fictions ont à ce jour connu peu de visibilité, comme la Pologne (avec le projet très ambitieux Jan Karski, inspiré de la vie du résistant éponyme, mêlant récit contemporain et images d’archives) et le Portugal (April Woman, drame historique situé dans les années 70).

On a tendance à l’oublier, mais fiction télévisuelle ne rime pas seulement avec séries, mais également avec téléfilms. Sur les 11 téléfilms présentés, deux seront diffusés sur Arte, et les 9 autres sur France Télévisions, avec deux thématiques dominantes : le drame familial— on peut retenir comme projet L’Annonce (de Julie Lopes Curval, avec Alice Taglioni et Eric Caravaca), sur les liens d’une famille recomposée dans la campagne française, ou Au nom du fils (d’Olivier Péray) sur la quête des origines d’un père et son film au fin fond de la Colombie. Autre thématique dominante : le thriller, avec entre autre Borderline (d’Olivier Marchal, avec Bruno Wolkowitch dans le rôle principal) ou encore Flic tout simplement, histoire d’une femme-flic dans les années 90.

Capture d’écran 2015-08-25 à 12.40.24

Mon Mec à Moi, © LoveMyTV

 

Enfin, la programmation du festival fait la part belle aux formats hybrides de la fiction télévisuelle, qui se métissent de plus en plus au profit d’une rupture des schémas parfois trop formatés de la télévision. On verra ainsi des programmes courts : Parents, mode d’emploi (diffusé sur France 2, qui en est déjà à sa 4e saison), ou Mon mec à moi, qui promet un ton impertinent. Et bien sûr des web séries, preuve que de plus en plus, l’épithète de « télévisée » n’est plus obligatoire dès lors qu’on parle de séries. On retrouvera ainsi BLAT (sketches à thématiques historiques pour DailyMotion), ou les habituels déboires amoureux et rapports hommes / femmes sous leurs diverses déclinaisons dans Les conjointes (Thibault Walthert & Henri Braudas) et Martin, sexe faible (Antoine Piwnik).

Partager