Victoire de JPoM aux Golden Blog Awards 2011 : THANK YOU !

Victoire de JPoM aux Golden Blog Awards 2011 : THANK YOU !

Chouette soirée hier, sous les dorures des salons de l’Hotel de Ville à Paris : la cérémonie de remise des Golden Blog Awards 2011, avec une victoire pour John Plissken of Mars dans la catégorie cinéma. J’ai l’impression d’avoir commis un hold-up mais ne boudons pas notre plaisir. Special post de remerciements. Obligé !

Ce post sera court : juste pour dire un grand merci au jury qui, dans une sorte d’inconscience magnifique, a décidé de récompenser ce modeste blog dans la catégorie cinéma. Sur scène j’étais sapé comme un mimile de bal musette et je n’ai articulé pratiquement pas la moindre parole intéressante, totalement non-préparé que j’étais à recevoir ce prix. Je sais que la formule est archi galvaudée mais, même si on a forcément toujours un petit espoir, je ne voyais vraiment pas ce blog parvenir jusqu’en haut de la marche suprême du pouvoir intersidéral qui… mais pardon je m’égare.

Je m’efforce donc de reprendre un ersatz de charisme en ces pages pour remercier, encore une fois après Twitter je sais mais là c’est sur le blog donc la dimension immortelle en plus, quelques bonnes gens :

– Mon ami Olivier, alias @intheblix : ce fieffé malade mental a littéralement mené campagne chaque jour et nuit, plusieurs semaines durant, pour inciter la twittosphere NoWatch friendly à voter pour que le blog figure dans la pré-sélection des 10 concurrents. Sans lui, c’est certain, pas de GBA 2011 pour John Plissken of Mars. Et sans GBA2011, pas de John Plissken of Mars pour empêcher l’apocalypse en 2012. Donc sans Olivier, on était tous grave dans le guano le 21/12/12. Comprende ???

– L’infâme Nicolas, alias @_charliekoller, sans qui c’est carrément tout ce blog qui n’existerait pas et qui, contre venzémarrées, a toujours été sur le pont pour parer à ma nullitude absolue en matière d’admin. Nico a aussi mis en place tout le design, les rubriques et fait au mieux pour s’adapter à mes vagues desideratas. Qu’il en soit remercié en ces pages : une invitation au McDo de la rue Soufflot, suivi d’une balade jardinage au Luxembourg pour toi mon vieux ! Et merci à @ZeBouli pour le logo et cette belle planète rouge !

Marilys, alias @kasilla. Lorsque l’infâme Nicolas était injoignable pour cause d’ivresse prolongée dans les bras de quelque naïade thaïlandaise poilue, la femme Kasilla a toujours été aussi présente pour sauver ce petit blog de la fermeture technique. Ainsi que pour lui faire sa pub sur ses réseaux à elle. Merci à elle et merci pour tout le reste. Rapide, ultra-douée sur un clavier, experte en community management et gestion des réseaux sociaux, incollable absolue en culture jeux video : employeurs, foncez !

Merci à absolument tous les potos (EDIT speciale kassedédi à Astiera : et les pototes) des univers (podcasteurs+public) NoWatch et Freepod (special thanks à David Brage et les cintrés de la bande du Captain Web) qui ont voté pour ce blog lors de la phase de pré-sélection, certains plusieurs fois, tas de malades. Peux pas citer tout le monde mais j’ai tous les noms en têtes alors faites pas les malins, les gars.

 – Merci à mes deux potos de feu Scuds, Jerome et Arnaud, alias @jeromekeinborg et @Da_mouk : on finira bien, je pense, par se retrouver un jour devant une caméra sur le web à faire les gugusses…

 – Merci à mes homologues blogueurs pour leur fair play, de Nicolas du site Filmosphere (@nicofilmosphere) à Chandleyr de Buzzmygeek (@Chandleyr), en passant par Cineblogywood, Le Blog du cinema et encore plein d’autres.

Et merci aux membres du jury cinéma des Golden Blog Awards pour l’élection de JPoM, ainsi qu’à mes concurrents qui ont tous fait preuve de beaucoup de fair play, bon esprit.

Un dernier petit merci niais à John Carpenter, à qui ce blog doit son nom. Un héros de jeunesse, décidément, on le porte en soi très, très longtemps et sans doute pour quelques longues années encore.

– Et merci à toi l’épouvantail ! (running gag fauché aux ZaZ, je m’en lasse pas, mille excuses).

Pardon à ceux que j’aurais éventuellement oublié, faites le moi savoir ok ?

Bon c’est pas le tout, mais faut l’alimenter ce beau winner maintenant… A très vite !

End of transmission…
Partager