Revue de presse/Gideon Raff : après Homeland, Tyrant avec Ang Lee ?

Revue de presse/Gideon Raff : après Homeland, Tyrant avec Ang Lee ?

Gideon Raff, au coeur du prochain projet de FX.

Le créateur de Hatufim, la série israelienne dont s’est inspiré Homeland, continue ses aventures aux Etats-Unis. Tyrant, le pilote qu’il a signé pour FX, sera mis en images par le réalisateur de Life of Pi et Brokeback Mountain.

Un pied en Israël, un pied aux USA et une imagination qui va bien au-delà des frontières. Quand, l’an dernier, il est venu participer à une conférence de Séries Mania, on s’est très vite aperçu que Gideon Raff était un type malin. Inventif, plutôt subtil mais aussi gros travailleur, le créateur de Hatufim et cocréateur de Homeland (la seconde étant l’adaptation de la première, pour la chaîne Showtime) refait parler de lui depuis quelques semaines.

Tyrant, le nouveau pilote de série qu’il a bouclé en décembre dernier, va être tourné dans les jours qui viennent par le réalisateur Ang Lee pour la chaîne FX (The Americans, Justified). Une info balancée d’abord sur Twitter par David Fury, ex-scénariste de Buffy et 24, et qui est lui aussi rattaché au projet.

 


 L’histoire de Tyrant, c’est celle d’une famille américaine installée dans un pays du Moyen Orient en proie à des turbulences. Si ce tournage marquera la première grande incursion du réalisateur de Tigre et Dragon dans l’univers du petit écran (et son premier tournage depuis Life of Pi), ce pilote constitue aussi une nouvelle étape dans la carrière américaine de Raff.

Ex-assistant réalisateur de Doug Liman sur Mr & Mrs Smith, le scénariste-réalisateur israelien, lauréat de l’Emmy du meilleur scénario pour le pilote de Homeland avec Alex Gansa et Howard Godron (avec lequel il doit passer par Cannes et MIPTV en avril), continue d’être une vraie force de proposition pour le câble américain.

Ang Lee va faire sa première incursion dans le monde de la télé américaine.

Si Homeland privilégie la dimension thriller à l’équilibre chronique familiale/thriller qui caractérise Hatufim, il ne fait aucun doute que c’est la subtilité des rapports humains, leur complexité (liée à la perception même de la notion de prisonniers de guerre en  Israel) qui fait toute la singularité de ton de ce projet. Et c’est sans doute cela que FX, qui avait loupé la commande Homeland il y a plus de deux ans, vient chercher dans Tyrant.

Cette fois encore, pourtant, Raff ne sera que l’un des développeurs de la série. Howard Gordon (dont la société de production est directement lié au projet) et lui travailleront sur le projet, c’est Craig Wright, ex-créateur de Dirty Sexy money, qui occupera le poste de showrunner. Il ne reste donc plus qu’à croiser les doigts pour que l’association des trois hommes soit aussi féconde qu’avec le trio Gordon/Gansa/Raff.

Sans surprise, FX compte en tout cas beaucoup sur l’association des scénaristes et de Ang Lee (qui offciera en qualité de producteur exécutif) pour produire une nouvelle grande série. « Personne ne pourrait être un meilleur réalisateur pour donner (…) une identité marquante à ce projet », assurait la semaine dernière John Landgraph, le boss de FX. On verra si c’est bel et bien le cas, ou si ça tourne à la guerre des tranchées façon David Milch/Michael Mann pour Luck.

Les séries américaines marquantes tirées de projets israéliens ont souvent fait le bonheur des chaînes qui les programment : outre Homeland, l’excellente In Treatment (adaptation de Be Tipul) a également recueilli de nombreuses éloges. Tyrant marquera-t-elle une nouvelle étape dans le rapprochement de ces deux univers narratifs ? On le saura assez vite. Si le pilote séduit les exécutifs de FX, le tournage de la saison pourrait débuter très rapidement. La diffusion de la saison 1 pourrait effectivement commencer dès cet été.

Partager