La Mise en Cène dans Gilmore Girls

La Mise en Cène dans Gilmore Girls

Toute la semaine, le Daily Mars a célébré les accords Séries et Cuisine pour accompagner la diffusion de Chefs sur France 2. La cuisine accompagne de nombreuses séries, de façons différentes comme elle peut toucher aussi bien la sombre Hannibal et la comique Brooklyn Nine-Nine. Aujourd’hui, c’est au tour de Gilmore Girls de passer à table.

Lorelei (Lauren Graham) et sa fille Rory (Alexis Bledel

Lorelei (Lauren Graham) et sa fille Rory (Alexis Bledel

Que serait Gilmore Girls sans la nourriture ? Peu de chose, car en effet, le grande majorité de la série d’Amy Sherman-Palladino aura vu son action se dérouler autour de la thématique du repas et de la cuisine. Dans Gilmore Girls, la nourriture est sacrée, la cuisine un art et le repas un moment primordial. Tout évolue autour de cela, qu’il s’agisse des peronnages ou de l’action.

Si la nourriture consommée à outrance constitue un aspect comique de la série (les quantités astronomiques de junk food avalées par les Gilmore Girls que sont Lorelei et Rory sont à faire hyper-ventiler un nutritionniste et saliver le spectateur), manger est aussi un acte qui justifie la mise en scène de la série. Pas un épisode ne passe sans une scène au diner de Luke, où Lorelei et Rory consomment une bonne majorité de leur repas à base de burgers ou pancakes. De la même façon, nombreuses sont les scènes se déroulant dans la cuisine de Sookie, meilleure amie de Lorelei et chef. C’est autour d’un repas, ou dans un lieu lié à la cuisine, que le gros de l’action et des interactions de la série se déroule. Ce sont ces lieux liés à l’alimentation qui peignent le décor du show.

Manger, manger, manger.

Manger, manger, manger.

Les personnages entretiennent également un rapport très singulier avec la nourriture. Si les deux plus proches amis de Lorelei, Sookie et Luke, sont tout deux d’excellents cuisiniers alors qu’elle ne l’est pas, ce n’est pas anodin. Rory non plus n’est pas un cordon bleu, mais elle est, comme sa mère, un vrai petit glouton qui trouve dans la nourriture confort, plaisir et source de réjouissance.

Dans Gilmore Girls, la cuisine fait envie et la nourriture est toujours présente en grande quantité. Mais au delà de son aspect esthétique à l’écran, son rôle est aussi d’unir. Le repas est synonyme de rassemblement, comme l’on peut le voir en priorité à travers les dîners du vendredi soir chez les grand-parents Gilmore.

Les fameux repas du vendredi soir chez Richard et Emily Gilmore.

Les fameux repas du vendredi soir chez Richard et Emily Gilmore.

En effet, le dîner chez les parents de Lorelei est un rendez-vous hebdomadaire qui a pour but de rassembler la famille et de resserrer les liens. La salle à manger devient alors un lieu de discorde ou de réconciliation, et le processus du repas engendre la discussion. Même si ces dîners sont souvent chaotiques, il n’en ressort pas moins que l’idée derrière l’action est de mettre en scène le concept du repas de famille unificateur. Ces repas deviennent sacrés, de la même manière que les plateaux télé à base de chinois à emporter, de burgers de chez Luke et autres types de nourriture, le sont pour les mère et fille que sont Lorelei et Rory.

A travers les sept saisons de Gilmore Girls, la cuisine aura été en quelque sorte un personnage à part entière dans la série, un élément narratif et visuel qui aura permis à l’histoire de se développer. Mécanisme comique ou simple élément du décor, la nourriture est toujours là, toujours abondante et toujours à disposition pour assister la narration du show.

 

Partager