Hitman Episode 6 : Pas de sushis

Hitman Episode 6 : Pas de sushis

Note de l'auteur

Après plusieurs mois d’attente insoutenable en vue de connaître tous les tenants et aboutissants d’un scénario écrit de main de maître (comment ça j’en fais trop ?), Hitman dévoile son season finale en emmenant le joueur sur l’île d’Hokkaido au Japon.

hitman_20161031205202Et, histoire de permettre aux joueurs les plus acharnés d’en avoir pour leur argent, l’épisode Situs Inversus est probablement la mission la plus délicate de cette saison. 47 doit infiltrer un complexe médical de haute technologie en pleine montagne japonaise et éliminer votre cible sur sa table d’opération. Autant dire que son entourage blindé de chirurgiens talentueux et de gardes du corps surarmés ne vous laissera pas approcher sans rien dire. La seconde cible est l’avocate de la première, qui veille à ce que l’opération se passe sans accrocs. Mais elle n’aura probablement pas prévu qu’un chauve assassin débarque dans le complexe pour jouer les troubles fêtes. 47 infiltre donc le bâtiment en tant que patient, et la mission débute dans sa propre chambre, habillé d’un ravissant kimono et surplombant une petite bourgade nippone pendant un feu d’artifice. Sauf que voilà : la sécurité dans ce niveau est telle qu’il est impossible de débuter avec autre chose que vos habits actuels…

hitman_20161101175148C’est l’un des points particuliers de cette mission : aucun équipement, aucune arme à feu, aucun gadget. Le joueur devra faire avec ce qu’il trouvera sur place avec, comme d’habitude, la possibilité de débloquer lors de vos futures réussites plusieurs points de dépôts et de récupérer un équipement supplémentaire. Autre point particulier : les portes ne s’ouvrent qu’en présence de la puce adéquate, puce qui est attachée à chaque vêtement. Laissez donc tomber vos crochets ou pieds de biche, tous les bâtiments sont régis par une intelligence artificielle qui ne laisse passer aucune erreur, surtout si vous comptez bidouiller les outils de chirurgie pour éliminer votre proie facilement. Pour traverser facilement la zone, il faudra ruser, trouver le bon déguisement ou s’infiltrer par l’extérieur. Le terrain de jeu devient extrêmement délicat, et il faudra, plus encore que dans les épisodes précédents, veiller à ne pas débarquer dans une zone interdite sous peine de passer en mode kamikaze.

hitman_20161101185941Les petits gars d’IO Interactive ont encore une fois fait des merveilles sur le level design. Alors qu’on pensait le complexe très difficile à infiltrer lors des premières heures, on découvre des passages cachés, des fenêtres négligées ou des possibilités nouvelles. Le niveau n’est certainement pas le plus grand des six, mais l’un des plus délicats à traverser. On ne trouvera jamais un déguisement magique qui permettra de passer incognito partout, et certaines opportunités vous permettent simplement d’arriver à bon port en vous laissant toujours aussi démuni. Certains défis poussent le vice encore plus loin pour les férus de la série, en les forçant à s’habiller en ninja sans pouvoir passer les portes de contrôle, et en attaquant vos ennemis à coups de shurikens et de katana. Réussir son coup devient extrêmement difficile, mais réellement gratifiant.

hitman_20161101195142Et comme d’habitude, les développeurs multiplient les clins d’œil et jouent la carte de l’humour noir avec un certain plaisir de gosse. Certains noms de défis feront sourire (Mr Roboto, Fantôme dans la Machine), d’autres détails titilleront sûrement votre côté cinéphile, comme ce motard dans la morgue habillé d’un casque et vêtu d’une combinaison jaune aux bandes noires. On aura même droit à une démonstration d’un employé dingue de dance games, le tout en mode expert s’il vous plaît ! Les opportunités sont toujours aussi originales et bien trouvées : de la séance de yoga, bien moins relaxante que prévue, à la désactivation de l’IA qui rappellera de bons souvenirs aux fans de 2001, en passant par un petit mot doux à votre cible, alors qu’il est aux portes de la mort. Cet épisode rend les assassinats ludiques sans jamais tomber dans le morbide ou le glauque.

hitman_20161031204748Et quid du scénario qui relançait la machine dans l’épisode précédent ? Rien de bien folichon malheureusement. Même s’il est toujours aussi passionnant d’espionner les conversations et d’en apprendre plus sur l’organisation qui tire les ficelles, il faudra attendre la cinématique finale pour avoir droit à son petit twist scénaristique, qui fera un peu l’effet d’un pétard mouillé puisque le joueur n’aura jamais eu les moyens de plonger dans cette histoire de conspiration. Avoir un background pour justifier les missions est plutôt intéressant, mais la saga Hitman n’a jamais brillé pour son histoire au cours du jeu, et il faudra attendre les saisons suivantes pour voir si toute cette mise en place aura servi à quelque chose.

Avec cette mission à Hokkaido, Hitman conclut sa première saison en beauté. Les joueurs qui attendront l’année prochaine pour tâter le produit final en auront clairement pour leur argent, et ceux qui comme moi accompagnent le jeu depuis plusieurs mois restent comblés par un titre qui aura réussi à garder de l’intérêt tout au long de l’année. En plus de régler pas mal de problèmes concernant le jeu (mais sans optimiser ce satané menu de chargement), IO Interactive n’aura pas chômé pour le suivi de son titre. Une saison 2 ? Avec grand plaisir !

Hitman

Développeur : IO Interactive
Éditeur : Square-Enix
Prix : 60 euros pour la saison complète – 10 euros pour l’épisode Hokkaido

Partager