Hayao Miyazaki prend encore sa retraite

« Qu’est ce qu’on se marre ! »

Il semble qu’à chaque fois que Hayao Miyazaki présente un nouveau film dans un festival européen, il ait envie de prendre sa retraite tout de suite après. Souvenez-vous, il nous avait déjà fait le coup de la semi-retraite après Princesse Mononoke (présenté au festival d’Annecy), puis ensuite avec Le voyage de Chihiro (Lion d’Or à Berlin) et là, rebelote à la Mostra de Venise, où son nouveau métrage, Le vent se lève, a été présenté pas plus tard qu’il n’y a pas longtemps. Bon, à lire les communiqués hyper sérieux qui fusent ici et là sur la toile et les pleurs de désespoir qui s’en suivent, ça a l’air d’être la bonne cette fois. Mais étant un habitué de ce type d’annonce à l’emporte pièce (remember Besson, si seulement ça avait pu être vrai…), je dis qu’on va tranquillement attendre 5 ou 6 ans avant de voir si Miyazaki sensei est vraiment à la retraite.

Partager