Hôtel de la plage (en direct de Séries Mania) par Alix Kerrest

Hôtel de la plage (en direct de Séries Mania) par Alix Kerrest

par Alix Kerrest

HOTELDELAPLAGE-_preview_2300-copieL’histoire : 5 familles se retrouvent comme tous les étés au bord de l’eau à Ronce-Les-Bains, à l’hôtel de la Plage.

Ce que j’en pense : Ça y est, l’été est là. On va tremper les orteils dans l’eau pour voir si elle bonne. L’hôtel de la Plage sort la terrasse.

Personnellement, mettre les pieds dans le sable et boire des apéros en terrasse en famille ou entre amis sous le soleil, c’est quelque chose que je préfère faire que regarder. Du coup les séries familiales de l’été, ce n’est pas mon rayon. Alors franchement, je ne m’attendais à rien. Résultat après 2 épisodes : Je ne passerai pas mon été à l’Hôtel de la Plage même si je n’y ai pas passé un mauvais moment.

C’est dans une belle lumière estivale que cette série prend place. Et c’est classique, en vacances, sous le soleil, la vie parait légère. Ces 5 familles, que les vacances d’été rassemblent, sont évidemment très différentes et un peu caricaturales.

Il y a la famille qui tient l’hôtel avec des femmes de caractère, de la grand-mère réac’ à la nièce effrontée en passant par la mère sympa. Celle du cadre moyen un peu coincée dont le père va découvrir la crise de la quarantaine, ce qui fait dire à sa fille qu’il en montre le plus grand symptôme : « Le pathétisme ». Celle du maçon qui fête avec sa famille sa récente réussite d’entrepreneur. Celle du vieux beau qui profite de l’absence de sa femme pour draguer en boîte. Celle du couple séparé depuis que le père a révélé son homosexualité et qui s’enrichit d’un nouveau membre, son nouveau petit ami. Et enfin, la petite surprise bienvenue vient d’une jeune fille seule qui pose ses bagages à l’hôtel à la recherche d’un homme (un homme bien précis hein, pas un homme en général), et dont l’histoire est auréolée d’un mystère mystérieux…

hoteldelapl-189_preview_2300-copieQu’est ce que ça donne, finalement tout ça ? Ca donne des gens très différents dont les retrouvailles amicales sont pourtant parfaitement crédibles. Une bonne alchimie s’installe d’entrée. Les différentes générations se croisent, se mêlent mais se gèrent aussi indépendamment de façon agréable.
Les intrigues ne sont certes pas passionnantes mais elles font bien le boulot de nous divertir. C’est déjà bien, non ?

Le gros point faible tient pour moi principalement dans les dialogues, particulièrement dans le traitement du couple homo et le thème de l’homoparentalité. Les répliques du couple comme de ceux et celles qui donnent leur avis négatif ou positif sur leur histoire, sont d’une lourdeur étonnante. Est-ce la faute aux débats très récents qui ont laissé dans l’air leur lot de lieux communs et de phrases toutes faites, sans doute. Sans doute aussi que la volonté bienveillante des scénaristes à vouloir illustrer le débat les a amené, malgré eux, gérer la question de façon très didactique. Dans cet arc-là, encore, j’ai souvent eu l’impression que des scènes entières manquaient tant les dialogues manquent de cohérence et de fluidité.

Finalement, Hôtel de la plage ne restera pas gravée dans mon esprit. Mais un dimanche après-midi, avant la sieste, si je tombe dessus, il se peut que je ne zappe pas.

L’HOTEL DE LA PLAGE (France 2)
Créé par Lorène Delannoy, Frédéric Faurt, Fabienne Lesieur, Marie Roussin
Réalisé par Christian Merret-Palmair
Avec Bruno Solo, Jonathan Zaccaï, Yvon Back, Annick Blancheteau, Fatima Adoum, Sophie-Charlotte Husson

Partager