Japan Expo – 14ème Impact: PES, quand Toyota rencontre le studio 4°C

Japan Expo – 14ème Impact: PES, quand Toyota rencontre le studio 4°C

On continue notre compte-rendu de la dernière Japan Expo avec le projet PES. Je vous rassure, il ne s’agit pas du célèbre jeu de foot de chez Konami. Je vous épargne ça ! Non, aujourd’hui, nous allons causer un peu écologie, énergies renouvelables et savoir-vivre ensemble. N’ayez crainte, je ne viens pas de prendre ma carte d’adhérent chez Les Verts, rien à voir…

Derrière l’acronyme PES se cache le concept Peace Eco Smile, un nom plein d’optimisme et de promesses. C’est le constructeur automobile Toyota qui en est à l’origine, en collaboration avec le studio 4°C. Il s’agit à la base d’une série d’animation diffusée sur le web l’année dernière, ayant pour but de mettre en avant les produits de la marque, en l’occurrence leurs voitures hybrides. Réalisé par Yûichirô Hayashi, la série raconte l’arrivée d’un extraterrestre sur Terre, qui part à la rencontre des hommes afin de comprendre leurs sentiments. Avec ce projet, Toyota peaufine son image tout en donnant un message positif et plein d’espoir.

 

En 2013, le projet prend une nouvelle dimension à travers une série d’événements, sous le nom de « Toyota x Studio 4C meets ANA ». Une fois encore, le fabriquant de voitures collabore avec le studio 4°C et c’est une excellente chose. C’est à ce studio, créé en 1986, que l’on doit notamment les animes Animatrix, Amer Béton, Berserk ou encore des épisodes de Gotham Knight. Bref, un studio de qualité avec des parti-pris artistiques et esthétiques audacieux, redoublant de créativité. Toyota s’associe également avec Ana (All Nippon Airways), une compagnie aérienne japonaise.

 

Mais revenons donc à la conférence PES à laquelle nous avons eu droit. Cette fois, il ne s’agit pas d’une série avec une histoire qui se suit, mais de plusieurs clips musicaux visant à sensibiliser le plus grand nombre sur des sujets tels que l’écologie ou les craintes face à une consommation de masse galopante. Toyota a demandé à quelques grands noms de la japanimation de réaliser des séquences pour accompagner des morceaux de J-music. Pour l’occasion étaient présents Toshiyuki Kubooka, réalisateur de Berserk – L’Âge d’Or, Tatsuyuki Tanaka, mondialement renommé pour ses travaux, notamment le film Akira, et la jeune et belle chanteuse Una, nouvelle icône kawaii.

 

Trois clips sur les quatre prévus, assez différents les uns des autres, nous ont été projetés : Koushin, Lonely Flower et un dernier, au titre indécis. Pour tout vous dire, ma préférence va au premier, réalisé par Tanaka, dont le graphisme et l’animation m’ont particulièrement plu. Voici des œuvres singulières dont la limite n’est que l’imagination de leurs auteurs et qui servent un projet qu’il me semble important de saluer pour son originalité ainsi que pour le message qu’il véhicule.

 

Ci-dessous, vous pourrez visionner une petite vidéo dont le crédit est à porter à « Gettyimages for Toyota ». Il en est de même pour les photos qui illustrent cet article.

Partager