Japan Expo 2014 – Jour 2

Japan Expo 2014 – Jour 2

imageEt c’est reparti pour une nouvelle journée au pays des cosplayers et des otakus. Pour commencer, un petit détour par la masterclass de Shinji Aramaki pour l’entendre parler de sa nouvelle adaptation de Appleseed ainsi que de celle de Captain Harlock. On enchaîne très vite sur une démonstration de Kyûdô (« la voie de l’arc » en français) où l’on a pu apprécier le respect des traditions pour un sport zen et ancestral qui ne laisse aucune place au hasard. Après ce moment de calme et de plénitude et avant de casser la croûte, direction la salle vidéo pour une séance de court-métrages d’art et d’essai. Des œuvres étonnantes, totalement à contre-courant de ce qui se fait actuellement dans la japanimation. Alors je vous l’accorde, on peut rester un peu perplexe face à autant d’abstraction mais si on arrive à se laisser porter par ses sens, l’expérience est vraiment plaisante et parfaitement dépaysante.

Cette journée fut également placée sous le signe de la musique puisque que j’ai pu assister à deux concerts, ainsi qu’un showcase acoustique. Malca, sympathique groupe de pop-rock, à la composition plutôt classique, a ouvert le bal pour un show assez relevé mais ce n’était rien par rapport à ce qui allait suivre… Un peu plus d’une heure après, le groupe Gacharic Spin prend possession de la Live House pour un set endiablé. Elles sont six, tout de fluo vêtues et elles sont totalement survoltées. Entre kawaii, kitsch et hystérie totale, Gacharic Spin a totalement électrisé la salle. Alors pour être honnête, sans être totalement convaincu par ce J-rock ultra girly, force est de constater que d’un point de vue technique, la bassiste qui fait du slap et la guitariste qui s’adonne au shred, c’est plutôt impressionnant. D’autant que les jeunes femmes ont eu la gentillesse de nous donner une petite leçon de musique, avant d’enchaîner une session live acoustique.

imageEnfin, last but not least, on a pu assister à une conférence et à une session de « live-drawing » du très grand Kitarô Kôsaka, membre du studio Ghibli. Il est revenu sur sa collaboration de longue date avec le monument Hayao Miyazaki, en nous racontant quelques anecdotes mais il a également évoqué ses autres collaborations avec entre autres Naoki Urasawa et Clamp. Une rencontre forte dont le point d’orgue fut le dessin de l’artiste. Jouissif!

Sur ce, je vous dis à demain…

Partager