Japan Expo 2014 – Jour 5

Japan Expo 2014 – Jour 5

imageÇa y est, la Japan Expo c’est terminé. Cette cinquième et dernière journée fut relativement calme avec pas mal de conférence. Pour commencer, celle de Ryuhei Tamura, l’auteur de Beelzebub, qui est revenu sur sa série et notamment sur sa fin puisque la série est terminée. Bien entendu, comme il est de coutume, l’auteur nous a gratifié d’un magnifique dessin, sous nos yeux ébahis. A peine le temps de traverser le salon qu’on se retrouve à une autre conférence, celle du vétéran Ippei Kuri, auteur de Gatchaman et Judo Boy. Fondateur du studio Tatsunoko, Ippei Kuri est dans l’animation depuis maintenant 50 ans, rien de moins que ça. Il nous a confié son ressenti concernant l’adaptation « made in Hollywood » de son manga Speed Racer dont il regrette l’aspect trop jeu vidéo. Il a également affirmé que le studio Tatsunoko n’avait pu voir le jour que parce, à l’époque, Osamu Tezuka a prouvé avec Astro Boy, que le Japon pouvait produire des animes à moindre frais. Une très belle rencontre avec, une nouvelle fois, un dessin à la clé.

imageLa grosse conférence de ce dimanche était très certainement celle de l’invité d’honneur manga, Izumi Matsumoto, connu pour son titre Kimagure Orange Road, renommé Max et Compagnie, en France. Ce fut une belle et émouvante rencontre avec cet auteur trop méconnu. En retraçant sa carrière à travers un grand nombre d’illustrations, on a pu se rendre compte de la très grande diversité des ses travaux. Bien qu’il soit essentiellement connu pour ses comédies romantiques, Izumi Matsumoto s’est également essayé au steampunk et au cyberpunk. Il a également fait une incursion dans le manga plus adulte, à tendance érotique. Au-delà des genres explorés, le mangaka a été réellement précurseur dans les années 90, en proposant un manga numérique sur CD-ROM. Bien loin de vulgaires scans, sa revue numérique Comic On proposait une immersion totale avec planches couleurs, bruitage et dialogues audio. Il s’est alors confié sur une maladie qu’il a contracté depuis 1999. Surprenant de voir un artiste japonais, d’habitude si discret, parler aussi ouvertement de ses problèmes personnels. La conférence s’est transformé en discussion plus intimiste, pour un moment de communion avec le mangaka. A coup sûr, un des moments les plus marquants de ces 15 jours.

Enfin, pour finir cette Japan Expo en beauté, direction la scène 15ème Anniversaire pour une rétrospective sur les 15 ans de la convention. Jean-François Dufour, cofondateur de la Japan Expo, est revenu sur l’évolution du salon depuis ses débuts. Il faut savoir qu’aujourd’hui, la Japan se décline puisque il y a la Japan Sud, la Japan Centre, la Japan Belgium ou encore la Japan USA. Il nous a, entre autres, raconté quelques anecdotes comme la mini-tempête lors de la session de 2009. Mais clairement, l’information qui ne sera pas tombée dans l’oreille d’un sourd, c’est l’annonce du retour du Comic Con’ Paris pour l’année 2015 et qui, selon les dires du co-fondateur, se déroulera certainement à l’automne. Une grosse news sur laquelle on espère en savoir plus très prochainement.

Moi, je vais aller dormir et je vous dis « see you next year » pour une nouvelle session Japan Expo.

Partager