Edito : Je n’aime toujours pas les séries françaises

Edito : Je n’aime toujours pas les séries françaises

Je me faisais cette réflexion, à peine vindicative, lors d’un zapping nocturne effréné, après une soirée un peu arrosée. Pourquoi tant de haine, te diras tu assurément. Cette attaque en règle envers la production française, dont je ne connais certainement pas la moitié du catalogue, paraît, soit trop facile, soit trop peu nuancée. Laisse-moi t’expliquer.

Il était minuit, ou approchant, et  je tombais dans mon zapping pré-couchage sur la série britannique Misfits. Série pas totalement inconnue pour moi, grâce à certains articles et quelques recommandations de mes confrères, mais le temps étant une denrée rare, je ne m’y étais pas intéressé, ma sériephilie étant, somme toute, assez moyenne (je suis à jour de GoT mais pas de Breaking Bad, c’est dire). Un demi-pot de Häagen-Dazs me narguait et malgré l’aspect fauché de la série, je m’y attardais. Une heure plus tard, j’étais accro (à la série, hein, cela fait fort longtemps que j’essaie de décrocher du vanille/macadamia, en vain). Malgré une VF moyenne et son manque évident de moyens financiers, je me suis « enfilé » les trois premières saisons de Misfits durant le week-end (le 4.01 étant très nettement inférieur, je me suis arrêté là).

Après Utopia, Broadchurch, Downton Abbey et Sherlock, les Anglais avaient encore gagné. Pourquoi nous, les Français, n’y arrivons pas ? Toi, le connaisseur, tu me rétorqueras « Pigalle, la nuit« , « Mafiosa » et, qui sait, peut être « Un Village français« . Désolé mais avec tout le respect que je dois à ta connaissance sériphilique (que je respecte, crois-moi), j’ai regardé un épisode de chacune de ces séries et…je n’ai jamais été happé comme je le suis par ces séries britanniques. J’ai tenté les productions Canal +, toutes, et il y a toujours un truc rédhibitoire. La plupart du temps, c’est le jeu des acteurs/actrices qui ne colle pas ou le casting. Parfois c’est le scénario, les dialogues trop policés voire moralisateurs… bref, il y a toujours un truc qui cloche. Et je ne vous parle que du haut du panier de la série française. Comment font les Rosb… Anglais (excusez moi, mon chauvinisme rugbystique remonte à la surface) ? God damn it.

Dans la série de genre, que j’affectionne particulièrement, c’est pire. Les Revenants…mouais, Hero Corp...si on veut, Joséphine Ange Gardien ? Non je déconne… Bilan : Zéro pointé ou presque à la TV. Les pépites semblent se trouver sur le web : Le Visiteur du Futur, par exemple. Des débuts fauchés, des imperfections mais des personnages attachants, drôles, qui te donnent envie de voir la suite (et tu as raison, la série se bonifie). Sur Ulule, le projet RESET, qui, en une bande-annonce léchée, vous donne franchement envie de voir ce que peut donner une série d’infectés en France. D’ailleurs vous seriez bien avisés d’ouvrir vos bourses pour ce projet car même s’il est financé, le palier de 150% permettrait d’avoir un pilote de 26 mn.

L’arrivée de Netflix va-t-elle changer la donne ? Je ne sais pas, mais vu les talents que l’on trouve sur le Web, il y a de la ressource.


RESET – Teaser par reset-prod

Partager