Joan Fontaine (1917 – 2013)

Joan Fontaine (1917 – 2013)


Le ciel s’obscurcit de plus en plus ces temps-ci. Les étoiles de jadis s’éteignent les une après les autres et celle de Joan Fontaine vient à son tour de rendre sa dernière lumière. Joan de Beauvoir de Havilland, de son vrai nom, était de ces stars dont l’immense talent n’était fait que pour briller sur grand écran et non ailleurs. Alfred Hitchcock en fit sa première égérie et la révéla au grand public, en la faisant jouer dans deux de ses plus grands films : Rebecca (1940) et Soupçons (1941) pour lequel elle obtint l’oscar de la meilleure actrice. Orson Welles lui offrit peut-être son plus grand rôle, celui de Jane Eyre dans le film de Robert Stevenson. Ce même Welles qui 10 ans plus tard la dirigera l’espace d’un instant dans son magnifique Othello. Plusieurs millions de gamins, dont votre serviteur, tombèrent instantanément sous le charme de la belle et maternelle Lady Rowena du Ivanhoe de Richard Thorpe. Personne, petits comme grands, ne pouvait résister à ce visage à la fois angélique et froid, à cette personnalité à la fois fragile, décidée et parfois mesquine, comme en témoigne sa longue querelle avec sa sœur aînée, Olivia De Havilland (Robin des bois, The Heiress). La famille De Havilland peut se targuer d’avoir mis au monde deux des plus grandes actrices à jamais avoir foulée le sol hollywoodien. Et si l’une jouit aujourd’hui d’une retraite paisible sous le ciel parisien, l’autre, Joan, a définitivement rejoint les siens au panthéon des stars hollywoodiennes.

 

Partager