John McTiernan revient à la réalisation pour Red Squad

John McTiernan revient à la réalisation pour Red Squad

John McTiernan n’a pas perdu de temps pour prévoir de nouveaux projets. Il doit être libéré en avril, après avoir purgé une peine d’un an de prison pour parjure et mensonge à des agents fédéraux. Mais un premier projet se profile devant lui : il a signé pour réaliser le thriller Red Squad, actuellement en préparation. L’annonce a été faite en marge de la Berlinale, qui se tient actuellement. Le tournage est prévu à Mobile, dans l’Alabama, et tout porte à croire qu’il s’agira d’une production bien plus modeste que son dernier film sorti en salles en 2003, Basic. La compagnie qui porte le projet, Hannibal Classics, est spécialisée dans les films de genre à petit budget (autour de 15-20 millions de dollars) avec quelques têtes d’affiche : leur dernier projet, Braqueurs (Set Up) est sorti en DVD en 2012, avec 50 Cent, Ryan Philippe et Bruce « Où est mon chèque » Willis. Le film se concentre sur une équipe montée secrètement par la DEA, le « Red Squad » pour enrayer le trafic de drogues intercontinental depuis le Mexique. Ils vont devoir se mesurer à un chef de cartel mexicain qui a tué le chef de la police dans la petite ville mexicaine de Los Rojos, et trouver un allié potentiel en la personne d’un vétéran local, qui est contraint de prendre la tête des forces de l’ordre. Un synopsis complet est disponible sur le site des producteurs.

Ceci dit, le pedigree des scénaristes est loin de donner envie : l’un d’entre eux, Cam Cannon, a auparavant été producteur sur Give ‘Em Hell, Malone avec Thomas Jane et a écrit le film d’horreur Silver Falls. Même si McTiernan a eu beaucoup de projets en développement au cours de la dernière décennie, dont Shrapnel en 2011, cette annonce montre un certain engouement pour le faire retourner à la réalisation et apporter son expertise à des thrillers. Si ce projet ne semble pas forcément prometteur d’un comeback en bonne et due forme, il s’agit quand même d’une sacrée bonne nouvelle. Allez, cette fois-ci, c’est la bonne?

 Source : Variety.

 

Partager