• Home »
  • INTERVIEWS »
  • Joshua Malina, Scandal « David Rosen a plus d’éthique que la plupart des autres personnages »
Joshua Malina, Scandal « David Rosen a plus d’éthique que la plupart des autres personnages »

Joshua Malina, Scandal « David Rosen a plus d’éthique que la plupart des autres personnages »

Scandal revient avec le deuxième épisode de la saison 3 ce soir sur Canal +, la diffusion n’ayant que 10 jours de décalage avec les Etats Unis. C’est pendant le Festival de Monte Carlo en juin 2013 que Joshua Malina est venu nous parler de la série. Mais il n’a pas parler que de la série, il a aussi discuté de Twitter, de sa websérie, de Thrilling Adventure Hour et d’Aaron Sorkin.

SCROLL DOWN FOR THE ENGLISH VERSION OF THE INTERVIEW.

Dans la 1ère saison de Scandal, votre personnage est un peu l’ange gardien de la justice, mais il perd un peu de cet aspect dans la saison 2…

J’avais pour habitude de dire que David Rosen était le seul « chevalier blanc » perdu au milieu de personnages plutôt gris foncés, le Président tue des gens, Olivia Pope fait des choses … je pensais être le seul gentil de l’histoire. C’était sympa de mettre les mains dans le cambouis, mais je continue de penser que David Rosen a plus d’éthique que la plupart des autres personnages. Mais il a réalisé que c’est difficile d’atteindre un but si vous suivez les règles d’un peu trop près, parfois il faut les contourner.

L’histoire d’amour entre David et Abby commence à prendre de plus en plus de places, y a-t-il toujours de l’espoir pour eux deux ?

Je pense qu’il y a toujours de l’espoir que leur histoire continue, mais il y a très peu d’espoirs que ça finisse  bien ou que ça devienne une relation saine et sérieuse. C’est peut être trop tard pour ça.

Comment ça se passe sur le plateau entre les acteurs ?

C’est un cliché de dire ça, mais tout le monde s’apprécie. La série est noire, tordue et intense. Mais quand la caméra s’éteint, tout le monde se taquine. Je me moque toujours du cabinet Olivia Pope et Associés, car en réalité, la quantité de chansons et de danses qui s’y déroulent, les font davantage ressembler à un groupe de collégiens.

Vous pensez que c’est en réaction à l’intensité de la série ?

Je pense que c’est grâce à une complémentarité de la distribution. Chaque personne s’entend très bien avec les autres et fontionne très bien dans le groupe. On passe beaucoup d’heures sur le plateau à travailler ensemble, les choses peuvent très vite se passer très bien ou très mal, c’est ce qui se passe quand on travaille 15 heures par jour avec des gens qu’on apprécie, ou qu’on n’apprécie pas. Et puis quand une série est aussi noire que Scandal l’est, on veut avoir une ambiance très différente sur le plateau.

Shonda Rhimes vous a déjà fait participé à Grey’s Anatomy et Private Practice, est-ce qu’elle attendait le rôle parfait pour faire de vous un personnage permanent ?

C’est Shonda Rhimes qui devrait répondre à cette question. Tout ce que je sais, c’est que je ne suis pas un acteur qui fonctionne pour tout le monde dans l’idée qu’on se fait d’un personnage, mais occasionnellement, j’ai eu beaucoup de chances. Ces deux incroyables auteurs ( NDLR – Shonda Rhimes et Aaron Sorkin) ont décidé de me choisir pour plusieurs rôles. Aaron et moi, on a une amitié qui remonte à 25 ans et il aime bien m’avoir sur le plateau. Mais Shonda fait la même chose, certaines personnes aiment recréer une troupe avec des acteurs, dans laquelle ils pourront associer et mélanger dans différents projets. Une des choses que j’ai aussi apprises, c’est que quand vous avez une bonne relation avec quelqu’un, ça augmente vos chances de travailler avec eux par la suite.

Vous avez aussi une bonne relation avec le public, vous êtes très impliqués sur les réseaux sociaux. Est-ce que vous pouvez nous parler un peu des « Soirées Twitter » organisées par la distribution ?

Au début de la série, nous avons réalisé que ça pourrait être un élément important. C’est l’une des équipes les plus enthousiastes avec laquelle j’ai travaillé. Quand la série a commencé et que les chiffres n’étaient pas très élevés, tout le monde voulait faire quelque chose pour accentuer l’expérience autour de la série pour encourager les gens à la regarder. J’étais déjà sur Twitter, comme Kerry et Shonda et d’autres, mais certains n’avaient même pas de compte. Donc on a fait en sorte que chacun ait un compte Twitter, et tout le monde s’est entraidé pour expliquer comment ça marchait et comment faire. Après tout le monde était prêt et déterminé à live-tweeter la série. On a donc décidé de live-tweeté quand c’était diffusé sur la Côte Est, puis de live-tweeter pour la Côte Ouest. Puis on est allé encore plus loin, au travail, dès qu’on a 5 minutes de pause, on va dehors, on se connecte et on répond à quelques questions. C’est devenu une partie de notre histoire, on a commencé à lire un peu partout « Twitter aide Scandal à augmenter son audience »… Avec la caméra, on perd la réaction du public en comparaison au théâtre, avec Twitter, on retrouve cette sensation.
Enfin ça encourage les gens à regarder la série au moment où elle est diffusée, ce que les networks valorisent beaucoup. Le message qu’on envoyait à tout le monde était le suivant : premièrement, on va vous pourrir la série, si vous ne la regardez pas en direct. Deuxièmement, si vous vous engagez à regarder la série, nous on s’engage à répondre à vos questions, à s’amuser avec vous et à se connaître. C’est une relation à deux sens avec le public.

 Vous êtes aussi impliqués dans de nombreux autres projets comme votre websérie, Backwash ou The Thrilling Adventure Hour…

J’adore le fait que vous connaissiez tout ça ! J’ai écrit, produit et joué dans cette websérie car personne ne voulait me faire jouer dans ce type de projet. C’est une nouveau monde courageux, où vous pouvez créer des choses pour internet ou faire des choses sur scène comme Thrilling Adventure Hour. Je profite de ces opportunités and c’est un sentiment très satisfaisant. Un de mes moments préférés, c’est que chaque mois, on enregistre un Thrilling Adventure, qu’on joue devant une foule de 300 personnes à Los Angeles et qu’on diffuse sous forme de podcast, c’est une des choses les plus satisfaisantes à faire.

Est-ce qu’il y aura une deuxième saison de Backwash ?

J’aimerais qu’il y ait une deuxième saison, mais il se pourrait que ça ne se réalise jamais. Il faudrait qu’on récolte de l’argent pour ça. Peut être avec un Kickstarter… On a dépensé un demi-millions de dollars pour réaliser 13 épisodes. On aurait pu les faire pour beaucoup moins, mais on voulait une bonne qualité de production. C’est pour ça qu’on rencontre des problèmes pour récolter l’argent nécessaire pour faire une deuxième saison. Il faudrait peut être qu’on réfléchisse à une nouvelle manière de produire cette série, mais alors ça changerait la manière dont elle est réalisée.

Cette table ronde a été réalisée pendant le festival de Monte Carlo avec Anne Lenoir de Télé 2 Semaines, un journaliste du quotidien du festival et Annabelle Laurent de 20 Minutes.

La saison 3 de Scandal est diffusée depuis le mardi 8 octobre sur Canal +, en quasi simultané avec les Etats Unis.

In the first season, your character is the guardian angel of justice. But he kind of lost his way in season 2.
I use to say that I was the only « white hat character » in a middle of really dark grey characters, the President is killing people, Olivia Pope is doing questionable things… I thought I was the only good guy. So it was fun to get my hands dirty, but I still think he has more ethics than most of the other characters. But he has realize that it is really hard to achieve your goals when you are so « by the book », you sometimes need to bend the rules a little.

The romance between David and Abby is starting to steal the spotlight from Kerry and the President, is there still hope for them ?
I think there is hope that the story will continue, but very few hope that it will end well or that it is going to turn into a healthy relationship. It may be too late for that.

How is the group on set ?
It is almost embarrassingly cliché, but everybody enjoys everybody. The show is dark and twisted and intense. but the moment the cameras are off, it’s really joky. I always joke about Olivia Pope and Associates, because the amount of singing and dancing that goes on there, it’s almost like middle school.

Do you think it’s a reaction to the fact that it is a really intense show ?
I think it is a combination of a fortunate casting. Everybody happens to be people that mashes very well. We do spent ridiculous hours together, things usually go wonderful really quickly or awful really quickly, because you spent 15 hours a day with people you like or you don’t. Also, when a show is as dark as Scandal can be, you want to keep the mood in contrast to it.

Shonda Rhimes put you in guest starring roles in Grey’s Anatomy and Private PRactice, was she waiting for a special role to put you in a recurring cast ?
This question would be best answered by Shonda Rhimes. All I know is that I’m clearly not everyone’s cup of tea for a role, but occasionally, I’ve gotten very lucky. This two great writers have decided to cast me multiple times. Aaron and I, of course, we have a friendship that goes back 25 years, and he likes having me around. But Shonda does the same thing, some people like to recreate a repertory troupe with players, that they could mix and match in differents projects.
One of the things that I have learned, when you have a good relationship with someone, it increases your chance to work with them again.

You also have a relation ship with the public, you are very involved on social media… Can you tell us a bit more about those famous Tweeting Parties that the cast of Scandal organize ?
Early on, we realized that it could be an important element. It is one of the most enthusiastic cast, I’ve ever worked with. The show started slowly and everybody wanted to do anything in our power to enhance the experience of watching the show. We wanted to encourage people to watch it. I was already on Twitter, so was Kerry, Shonda and some others, but some of the cast didn’t even have an account. So we made sure everybody was on and then we helped each other if we did not know how to tweet, we’ll teach how to do it and how it works… So everyone was committed to live-tweeting the show. Soon after we decided to live tweet when it was on the East Coast and then live-tweet when it aired on the West Coast. Then it was the extra step, when at work, you had a 5 minute break from filming, you’ll go outside, hop on and answer a couple of questions. It came part of the story, we started reading things online « Twitter is building the audience of Scandal »… But also, with the camera you lose the audience reaction compare to the theater, and with Twitter, you get it back. Finally it encourages to watch the show when it is on which the networks value highly. The message we were sending to everyone was : One, we’re going to ruin it for you if you don’t watch it when it airs. But also, if you commit to watching the show, here is our commitment, we’ll answer your questions, we will have fun and we’ll get to know each other. It is kind of a two way street with the audience.

You are also involved in a lot of projects : Thrilling Adventure Hour, Backwash…
I love that you know about that ! I wrote, produced and acted in this web series because nobody else would cast me in that. It’s a brave new world, where you can create things for the web or make things on stage like the Thrilling Adventure Hour. So I gravitates towards this opportunities and it is a very fulfilling feeling. One of my favorite things is that once a month, we do a Thrilling Adventure Hour that we perform in LA in front of 300 people and then release as a podcast, it is absolutely one of the most satisfying thing that I do.

Will they be a second season for Backwash ?
I’d like to have a second season, but it may never happen. you’ll have to raise the money. Maybe a Kickstarter… We’ve spent half a million dollars to make 13 episodes. We could have make them for a lot less, but we were shooting for a great production value. That is why there is a problem of raising that money again, to make a second season, we might have to think of changing the way we produced it, and it will change the way it look.

Partager