Kholat : Promenons-nous dans les bois…

Kholat : Promenons-nous dans les bois…

Note de l'auteur

Kholat n’a pas fait beaucoup de bruit à sa sortie cet été, et pourtant le titre du petit studio polonais IMG.PRO a énormément de qualités à faire valoir. Au beau milieu d’une enquête paranormale dans l’ex-URSS que ne refuserait pas Fringe, le joueur est littéralement happé par l’atmosphère angoissante qui se dégage de Kholat. Préparez votre chocolat chaud et un slip de rechange, le temps s’annonce glacial !

Kholat 7

Une plongée dans le paranormal soviétique

Kholat est un jeu d’enquête et d’horreur qui se joue en vue subjective et vient donc rejoindre la sans cesse grandissante famille des FPA (First Person Adventure). Le jeu revient sur la sombre et mystérieuse affaire du col Dyatlov. En février 1959 dans l’ex-URSS (aujourd’hui en Russie), une équipe de randonneurs (la plupart des étudiants et chercheurs) sont portés disparus dans le nord de l’Oural et plus précisément sur le mont Kholat Syakal (littéralement « la Montagne Morte »). Alertés par les familles, les secours sont dépêchés sur place et retrouvent tous les randonneurs morts. Mais plusieurs anomalies intriguent les enquêteurs. Tout d’abord, la tente a été arrachée de l’intérieur et les traces de pas montrent que les randonneurs se sont enfuis pieds nus dans la neige. Les premiers corps retrouvés suggéreraient une mort par hypothermie. Cependant, la découverte des derniers corps perturbent encore plus les enquêteurs. Deux victimes ont le crâne fracturé et les côtes broyées. Une des deux victimes a même eu sa langue arrachée. Le médecin légiste écrira dans son rapport que les blessures n’ont pas pu être causées par d’autres humains, la force des coups étant trop grande. Dernier mystère et pas des moindres, les corps présentent des niveaux de radiation élevées. L’enquête n’aboutit à rien et conclut que le groupe est mort à cause « d’une force irrésistible et inconnue ». Mais quelle était donc cette mystérieuse force ? Un ours, une avalanche, un phénomène paranormal voire une activité top secrète du gouvernement soviétique ?

Kholat 6

Un jeu d’horreur simple mais efficace

De retour dans la « Montagne Morte », vous allez essayer de faire la lumière sur cette triste affaire. Pour cela, il va vous falloir retrouver les pages perdues d’un livre un peu à la manière d’un Slender dans un mini open-world. Votre sens de l’observation sera mis à rude épreuve tant les pages sont parfois difficiles à trouver dans l’obscurité. Toutefois, contrairement à Slender, les pages contiennent énormément d’informations intéressantes à condition de jouer le jeu et de les lire avec attention. Il faut bien comprendre que Kholat n’est clairement pas un jeu d’action ou un survival comme The Forest, mais plutôt un titre qui mise tout sur son ambiance angoissante et l’exploration. Exit les gunfights contre des zombies à la Resident Evil. Dans Kholat, vos seules armes seront une carte de la région, une boussole pour vous repérer tant bien que mal et une lampe torche. J’ai vraiment apprécié ce côté old-school. Savoir lire une carte et utiliser la boussole rajoute une bonne dose d’immersion. L’ennemi, un esprit malveillant, est souvent source de mort instantanée. Et tout comme Slender ou Outlast, la fuite est alors l’unique solution. Mais attention, courir dans la neige peut s’avérer très fatigant avec pour conséquence une vision qui se brouille. Dans votre tentative de fuite désespérée, vous pouvez tout aussi bien vous jetez dans la gueule du loup.Kholat 5 Les mécaniques de gameplay sont donc assez simples, mais en même temps relativement efficaces : explorer les paysages enneigés, trouver les pages, courir et assembler les pièces du puzzle. Voilà en gros ce qui vous attend dans Kholat. Les développeurs ont préféré se concentrer sur l’histoire et l’atmosphère en évitant un gameplay trop axé survival (par exemple se protéger du froid, se nourrir). Bien qu’il ait de nombreuses qualités, le jeu n’est pas pour autant dépourvu de défauts. Le système de sauvegarde en checkpoints est très punitif et peut s’avérer extrêmement frustrant. L’absence totale d’informations à l’écran peut aussi en perturber plus d’un notamment pour se repérer. Même si j’apprécie l’approche réaliste des développeurs, le sentiment d’être complètement perdu, comme lors de la course d’orientation au lycée, refait souvent surface.

Kholat 3

Une plastique et un son à tomber par terre

Les graphismes sont l’un des gros points forts de Kholat. Le studio, grâce au moteur Unreal Engine 4, nous propose un jeu vraiment magnifique. Avec sa réalisation aux petits oignons, se balader dans les montagnes de l’Oural bien au chaud chez soi n’a jamais été aussi facile. Pour ceux qui ont peur que le décor soit trop redondant, je vous rassure : les développeurs ont fait un vrai effort pour diversifier au mieux les environnements avec pour panoramas des lacs illuminés par la magnifique lune, une forêt qui bouge au gré du vent et des grottes lugubres. Mention spéciale aux effets de particules, le vent et la neige ont rarement été aussi bien retranscris dans un jeu. Sean Bean KholatMalgré l’absence totale de PNJ, le petit monde de Kholat est plus vivant et immersif que jamais. Pas mal pour un petit jeu indépendant ! Petite zone d’ombre, le jeu connaît quelques fois des ralentissements. Mais s’il y a bien un point par lequel le jeu brille, c’est sur son superbe sound design. Le craquement des branches, le souffle du vent, tout est criant de réalisme et renforce plus que jamais l’immersion. Les bruitages très efficaces peuvent s’avérer vraiment effrayants et maintiennent une tension constante autour du joueur. Les musiques sont discrètes mais de très bonne facture, tout comme le doublage assuré par Sean Bean alias Eddard Stark himself !

Kholat 4

Au final, pour un petit prix, vous aurez le droit à 5-6 heures d’un très bon jeu qui m’a sans cesse rappelé la regrettée série TV Siberia. Le côté « histoire interactive » et contemplatif comme Dear Esther ne plaira certes pas à tout le monde. Mais si vous aimez les jeux d’horreur, le surnaturel, les enquêtes mystérieuses à la X-Files et l’exploration, je ne saurais que vous conseiller Kholat.


Kholat
Développé par IMG.PRO
Edité par IMG.PRO
Prix: 19 euros

Partager