• Home »
  • SÉRIES »
  • Les séries pour lesquelles on serait prêt à payer pour un retour
Les séries pour lesquelles on serait prêt à payer pour un retour

Les séries pour lesquelles on serait prêt à payer pour un retour

Rob Thomas et Kristen Bell viennent de lancer avec fracas une opération de levée de fonds pour donner une suite sur grand écran aux aventures de Veronica Mars ? A la rédaction, on s’est demandé pour quelles séries on serait prêt à lâcher quelques billets pour voir leur retour. Résultat : c’est souvent le coeur qui parle (la méthode pose en plus question)… mais pas tout le temps. Et on a même des arguments.

Le casting de Deadwood, inoubliable…

DEADWOOD (Dominique Montay)

« Une série grandiose. Une des rares séries annulées sans préavis qui me manque sincèrement encore aujourd’hui, sans que cette fichue nostalgie ne vienne s’en mêler. Deadwood était une série envoûtante, servie par une galerie de personnages tous plus ciselés à la perfection que les autres. Je serai même capable de laisser tomber Justified (même si ça ferait mal), pour un retour dans cette ville.Et de plus, Ian McShane, je pourrais l’écouter lire le botin que je serais toujours émerveillé.

Ok. Par contre, le gros souci, c’est le but à atteindre. Un film Deadwood, c’est au bas mot 40 millions de dollars si on ne veut pas que ça soit tourné sur fond vert. Donc, bon courage (en plus, c’est marrant, je n’imagine pas David Milch lancer un kickstarter… ou alors si, mais il miserait tout sur un cheval) ».

PROFIT (Jérôme Tournadre)

« Je suis prêt à mettre de l’argent pour une suite de Profit car en cette période de crise due aux banques et autres dirigeants de grands groupe,s voir Jim leur faire mordre la poussière, ça serait fendart. Sauf si il décide de se lancer en politique. Une idée au final assez banale ».

CODE QUANTUM (Nicolas Robert)

« Est-ce que c’est de la nostalgie ? Un peu. Est-ce que ce serait un bon moyen d’exorciser le souvenir de la séquence finale ? Sûrement. Est-ce que ce serait surtout l’occasion de réunir deux acteurs (Scott Bakula, Dean Stockwell) liés par une alchimie incroyable à l’écran ? Définitivement. Avec son concept increvable mais aussi avec toute la sensibilité, la plasticité et l’inventivité qui habite son univers, Code Quantum mériterait vraiment un retour à l’écran. Mais avec quelqu’un au scénario qui est presque autant habité par la série que ne peut l’être Donald Bellisario. En clair : Shane Brennan, merci de t’abstenir ».

TERRIERS (Dominique Montay)

« Est-ce que je recommence mon laïus alors que j’ai déjà passé en revue la série dans un On a vu et dans les Séries trop courtes ? Pour faire rapide, la série est fantastique, les personnages sont remarquables et fascinants, et les comédiens au sommet de leur art. Bien sûr qu’on aimerait une suite.

En août 2012, au détour d’une conversation, Shawn Ryan avait lâché qu’il aimerait faire un film Terriers, et que la solution Kickstarter lui semblait une bonne méthode. Et il a dû réfléchir que pour atteindre son but, par rapport au nombre de fans de la série, il devrait réclamer dans les 100000 dollars par soutien. Depuis, plus rien… »

Ah, La Caravane de l’Etrange…

CARNIVALE (Jérôme Tournadre)

« Deux saisons et puis s’en va. Non mais oh ça va pas hein : tiens voila le numéro de mon compte, prend ce que tu as besoin parce que je veux savoir ce qui arrive à Ben Hawkins et Sofie, et que je veux revoir cette fête foraine rouler sur les routes d’une Amérique qui se construit. Enfin, sauf si Clancy Brown et Tim DeKay ne sont plus là. Je ne veux pas savoir comment, tu te débrouilles pour les faire revenir ». 

NOW & AGAIN (Nicolas Robert)

« Oui, comme Dom pour Terriers, j’en remets une couche après en avoir déjà parlé ici-même. La raison : pour que j’ai envie de retrouver une série, il faut que l’univers me parle, qu’il y ait une dynamique singulière dans le casting et que j’ai le sentiment qu’il y a encore des choses à dire. C’est pour ça que je ne choisis ni Freaks & Geeks (Jason Segel est désormais atteint de la maladie de Ted Mosby, une saloperie pire que la vieillesse) ni Chuck ou Rescue Me (dont la fin me satisfait après une dernière saison en dessous). Je choisis donc de mettre mes billes sur Un agent très secret, où tant de choses étaient encore possible. Et je dois bien être le seul à y songer. Ah non: ça, c’est si j’avais dit Boomtown« .

TWIN PEAKS (Dominique Montay)

« Je rigole à moitié. Parce qu’il y a déjà eu un film. Mais c’était une préquelle, donc ça ne compte pas (conseil d’ami, vivez selon cet adage qui m’a sauvé la vie à de nombreuses reprises : « les préquelles, ça ne compte pas ». Et regardez les avantages que ça provoque…)

Ensuite parce que là, pour le coup, c’est de la pure nostalgie. Twin Peaks a été une baffe incroyable. Une révolution pour la télévision. Une des premières, aussi, à posséder une photo aussi belle et travaillée. Un objet magnifique, encore aujourd’hui. Plusieurs décennies plus tard, la plupart du cast est soit bien entamé (à part Madchen Amick qui doit avoir un portrait d’elle qui vieillit dans son grenier à sa place), soit mort. Ca réduit les possibilités. Et en plus, David Lynch (on me dit qu’il faut que je développe).

J’ai du mal à imaginer David Lynch faire un film pour boucler l’histoire. Quand on voit qu’à la base, Mulholland Drive est un pilote de série de 90′, qu’un prod est venu lui donner de l’argent pour qu’il « boucle l’histoire » en 45… et quand on voit à quel point cet final est d’une clareté absolue (je déconne un peu, hein, le dernier acte de Mulholland, c’est une claque visuelle et sensorielle, mais ça n’est pas hyper limpide)… on se prend à rêver d’un film de 2h pour terminer Twin Peaks, avec Dale Cooper déguisé en lapin qui parle à l’envers à un nain hydrocéphale pendant qu’un choeur de chanteuse fait des grimaces au ralenti. Sous une lumière stoboscopique. Et la musique d’Angelo Badalementi. Arrêtez-tout. Finalement je veux voir ce film… »

ANGEL (Jérôme Tournadre)

« Qui a regardé le dernier épisode d’Angel sera d’accord avec moi et sera prêt à mettre de l’argent pour voir comment Angel et sa bande  arrivent à survivre aux forces de Wolfram & Hart. Enfin, sauf si c’est comme dans le comics parce qu’il faut pas déconner hein… »

ET AUSSI : CRUSADE (Jérôme Tournadre)

« Je suis prêt à donner tout mon fric à Joe Michael Straczynski pour qu’il continue Crusade, parce que la SF spatiale ça manque vraiment à la télé et que le projet de la série été carrément passionnant. Donc « Let’s go Joe » sauf si tu demande à Ron Moore de t’aider ».

DEATH VALLEY (Jérome Tournadre)

« C’est pas humain de ne pas nous donner la suite de cette brigade de flics attachants au moment où tout une grosse intrigue se mettait en place donc je donnerais de l’argent pour voir la suite. Bon,sauf si c’est moins gore bien sur ».

LES SOPRANO (Jérôme, mais surtout madame Tournadre)

« Je suis prêt craquer mon PEL pour voir la suite de cette série parce que sinon je « dors sur le canapé, si tu ne met pas la série dans ce top » d’après ma femme. Sauf si bien sur Chase ne trouve rien de mieux que la conclusion qu’il a fait (et comme il n’y a rien de mieux.. – Note de Nicolas Robert : ben évidemment, qu’il ne faut pas y retoucher voyons ! Ah l’amour, je vous jure…) »

Et vous, pour quelle série seriez-vous éventuellement prêt à donner des sous (et pourquoi) ?

Partager