LA MIXTAPE : les clones d’Orphan Black

LA MIXTAPE : les clones d’Orphan Black

Des choix musicaux élaborés par LordofNoyze avec l’aide de Sheppard, sur une idée de Dominique Montay (1).

Orphan Black vient de terminer sa diffusion sur Numéro 23. Tatiana Maslany a donc monopolisé l’écran pendant les 10 épisodes, mais comment faisait-elle pour se glisser dans la peau de tant de personnages ? Elle a expliqué à Entertainment Weekly en août qu’elle utilisait son parcours de danseuse pour créer un langage corporel propre… mais aussi des playlists ad hoc. Le Daily Mars propose donc sa propre playlist, extrapolant sur les choix de Tatiana Maslany, mais aussi sur ceux du co-showrunner Graeme Manson. Et aussi sur notre propre volonté d’en apprendre plus sur la scène pop ukrainienne. Non, partez pas !

Alison

D’après Maslany, Allison aime la pop bubblegum et les chansons de comédie musicale. Nous l’avons donc servie avec un classique de Broadway, « Defying Gravity » interprété par Kristin Chenoweth et Idina Menzel, tiré de Wicked. Vu que Sara débarque très vite et qu’Allison a des crises d’identité (un peu comme l’ensemble de ses sœurs), il est bon qu’elle se rappelle ses priorités, entre deux sessions intenses de Meredith Brooks. Pour ceci, je préconise « I Got Life » tiré de Hair . Et vu les soupçons que Donnie est son opérateur, pourquoi pas une belle chanson pour chasser les démons intérieurs. D’où le « No More I Love You’s » d’Annie Lennox.

-Annie Lennox, No More I Love You’s

-I Got Life (Hair OST)

-Kristin Chenoweth, Idina Menzel : “Defying Gravity” (Wicked OST)

 

Sarah

Sarah, venant de la rue, est une habituée des embrouilles, Tatiana Maslany comme Graeme Manson se sont mis d’accord sur le genre de morceaux “rapides et rentre-dedans” de la crème des Brits : The Streets, Dizzee Rascal et The Clash. Nous proposons donc le récent hymne de fugitif composé par Maverick Sabre, « Run To The Roof », le torturé et agressif Tricky pour « Analyze Me », et parmi le rock classique, ce bon vieux Ian McCulloch et Echo & The Bunnymen. Ici, « It Was A Pleasure » est censé être joué après la première rencontre avec Paul.

-Maverick Sabre, Run To The Roof

-Tricky, Analyze Me

-Echo & The Bunnymen, It Was A Pleasure

 

Helena

Il y a évidemment une dimension torturée dans Helena, l’Ukrainienne la plus néfaste mais aussi la plus compliquée des clones. Tatiana Maslany a choisi Tom Waits et Antony and The Johnsons, tandis que Graeme Manson a ajouté un titre de Peter Sellers pour figurer le côté comique entrevu dans la scène où elle rencontre Sara dans le dîner. J’ai donc choisi un des représentants les plus populaires du rock ukrainien, Okean Elzy, puis « Cruel » de Tori Amos, et pour la narration décalée et bizarre, un titre de Primus, « Fisticuffs ».

-Okean Elzy “Bodegita”

-Tori Amos “Cruel”

-Primus “Fisticuffs”

Rachel

Rachel Duncan n’est introduite que dans le season finale, mais semble très assimilée à la culture de la Neolution. Quoi de mieux alors qu’une chanson new-wave de Tears For Fears pour commencer la journée, en l’occurrence « Change ». Puis, pour poursuivre sur la voie new-age de Aldous Leekie, le « Brand New Day » de Eurythmics, et la rappeuse conquérante Da Brat avec son « Sittin’ On Top Of The World ».

-Tears For Fears “Change”

-Da Brat “Sittin’ On Top Of The World”

-Eurythmics “Brand New Day”

 

Cosima

Les goûts les plus pointus musicalement sont à aller chercher du côté de Cosima. En l’occurrence, la direction de Maslany était très dub, tribale avec Grimes. Les Kiwis drum&bass de Shapeshifter ouvrent donc le bal, suivis par Fuck Buttons et Pictureplane.

-Shapeshifter “Longest Day”

-Fuck Buttons “Olympians”

-Pictureplane “Cyclical Cyclical (Atlantis)”

 

Katya

La playlist de l’Allemande Katya, tuée sans ménagement à la fin du pilote, a été constituée par Graeme Manson. Sans surprise, elle est constituée quasi-uniquement de titres germanophones, et certainement pas les plus obscurs : on trouve « Du Hast » de Rammstein, bon sang de bonsoir. J’ai donc choisi Seeed, Glasperlenspiel et aussi, en quelque sorte en hommage, le « Sonnentanz » de Klangkarussell. La facilité ? Totalement !

-Seeed “Blink Blink”

-Glasperlenspiel « Grezenlos »

-Klangkarussell « Sonnentanz (Sun Don’t Shine) »

 

Beth

L’autre clone manquant à l’appel, cette fois-ci avant le pilote, c’était Beth. Alors que Sara essaie de reconstituer son passé, il y a fort à parier que Beth était une flic déterminée, rentre-dedans, un peu vulgaire et qui a été profondément bouleversée par la découverte de ses « sœurs ». Les Fiery Furnaces devaient sans doute être sur sa playlist, et vu les relations tendues avec son collègue, Arthur Bell, le « Workin’ Woman Blues » semble approprié. Et qui de mieux que Nikka Costa pour rappeler que Beth était une pro (whoa).

-Valerie June « Workin’ Woman Blues »

-Nikka Costa “Pro*Whoa!”

-The Fiery Furnaces, “Keep Me In The Dark”

(1) : En clair, il a laissé les autres bosser à sa place.

Partager