La Préparation au Combat au Cinéma (part 1)

La Préparation au Combat au Cinéma (part 1)

Prépa au CombatA peine plus intense que les préliminaires à une réunion de la rédaction ciné du Daily Mars (si,si), cette semaine, nous vous proposons une petite sélection éclectique de scènes classiques des films d’action (mais pas que) : la préparation au combat.

Alors enfilez les gants, chargez vos guns, sortez vos baguettes, get ready, Fight !

Rocky de John G. Advilsen (1976)

Y-a-t-il une scène plus mythique qui précède un combat ? L’étalon italien, Rocky (Sylvester Stallone), l’outsider, l’homme du peuple, qui se prépare à affronter le champion de boxe multicapé Appolo Creed (Carl Weather) sur le célèbre Gonna Fly Now de Bill Conti. Non, je ne vois pas.

 

Commando  de Mark L. Lester (1985)

Digne représentant des bourrinades décomplexées et grand guignolesque à la sauce eighties Commando est un summum d’excès. Excès dans les one liners, tous plus cheesy les uns que les autres, excès dans les méchants dont le sadisme n’égale que la bêtise et excès dans le nombre de morts (138 selon wikipedia). La préparation de John Matrix (Arnold Schwarzenegger), préambule à un jouissif déglinguage de bad guys est à l’image du film : un montage calibré et excessif, viril à souhait, complètement over the top. 100% beauf, 200% badass.

 

Matrix de Andy et Larry Wachowski (1999)

A part si vous étiez en pleine hibernation cette année-là, vous n’avez pas pu passer à côté de la claque techno-japanisante que fut le premier Matrix.A l’évocation de ce film, comment ne pas penser à la première séance d’entrainement dans la Matrice, entre Morpheus et Neo! Alors certes, rien de très, très nouveau puisque tout est pompé sur une flopée de films de Kung-fu mais les Wachowski y insufflent  une modernité proprement grandiose. La preuve en image!

 

Kung Fu Panda de Mark Osborne (2008)

Encore du Kung-fu, allez-vous me dire! Et bien, oui et non… Ce combat à base de baguettes chinoises ne ressemble à rien de ce que vous avez pu voir. Dreamworks nous offre une séquence à la fois drôle et techniquement impressionnante. Vous ne mangerez plus jamais chinois comme avant…

 

Army of Darkness, Sam Raimi (1992)

« Groovy ».

Partager