Le jury du Festival de Cannes 2014

Le jury du Festival de Cannes 2014

cannes2

A un peu plus de deux semaines de son ouverture, le Festival de Cannes vient de dévoiler la composition de son jury. Du beau monde, comme d’habitude, pour le jury de cette 67ème édition présidé par Jane Campion. Ils sont 9, ils sont beaux, ils vont devoir se taper tous les films, les départager, se tirer la bourre et monter les marches comme des vrais champions.

Faits d’armes et passage en revue de cette cuvée 2014 et en bonus, un récapitulatif de la compétition officielle:

 

La Présidente, Jane Campion (Nouvelle-Zélande):

Réalisatrice et scénariste néo-zélandaise, unique femme à avoir reçu la Palme d’Or pour La Leçon de Piano en 1993, Jane Campion s’est récemment illustrée pour son film Bright Star, évocation de la vie du poète John Keats et pour sa série Top of the Lake, minisérie avec Elisabeth Moss et Holly Hunter, diffusée sur Arte en fin d’année dernière.

Carole Bouquet (France):

Actrice révélée par Luis Buñuel dans Cet obscur objet du désirCarole Bouquet navigue depuis ses débuts entre grosses productions et films d’auteur, allant de Bertrand Blier à Gérard Krawczyk. En 2014 on la verra dans la mini série Rosemary’s Baby.

Sofia Coppola (Etats-Unis):

Fille de mais pas que, Sofia Coppola est devenue réalisatrice après avoir tourné dans les films de son père. Depuis ses débuts en 1999 avec The Virgin Suicides, elle enchaîne les films, dont le plus récent The Bling Ring avec Emma Watson, est sorti en 2013. Elle réalisera bientôt pour Disney une nouvelle adaptation de La Petite Sirène.

Leila Hatami (Iran):

Fille de l’actrice Zari Khoshkam et du réalisateur Ali Hatami, elle fait ses grands débuts dans Leila, film de Dariush Mehrjui en 1996. Après plusieurs prestations remarquées, notamment dans La station désertée en 2002, elle s’illustre dans Une séparation, film de son compatriote Asghar Farhadi en 2011.

Jeon Do-yeon (Corée du Sud):

Actrice ayant débuté à la télévision dans la série Star in my Heart, elle débute sa carrière sur grand écran dans A Place in the Sun en 1997. Après avoir reçu le prix d’interprétation féminine à Cannes en 2007 pour Secret Sunshine de Lee Chan-dong, elle tourne dans The Housemaid en 2010, thriller érotique et remake de La Servante.

Willem Dafoe (Etats-Unis):

Issu du théâtre expérimental, Willem Dafoe joue de tout avec tout le monde. Du film d’auteur à la série B en passant par le film de super-héros, il tourne sous la direction de Tony ScottWalter Hill, Oliver Stone, David Cronenberg ou encore Sam Raimi. A noter qu’il joue aussi dans Saint Laurent de Bertrand Bonello, film faisant partie de la compétition officielle.

Gael Garcia Bernal (Mexique):

Après une première carrière à la télévision, Gael Garcia Bernal se forme à Central School of Speech and Drama de Londres. Il se fait remarquer en 2000 dans Amours Chiennes d’Alejandro González Iñárritu. Acteur international, il tourne avec Pedro Almodóvar, Michel Gondry ou encore Jim Jarmusch. Cette année, il joue dans Rosewater, première réalisation du comédien et animateur Jon Stewart.

Nicolas Winding Refn (Danemark):

Porte étendard du nouveau cinéma danois, Nicolas Winding Refn émerge avec sa trilogie Pusher, réalisée de 1996 à 2005. Après Bronson en 2009 et Valhalla Rising en 2010, il réalise Drive en 2011 pour lequel il reçoit le prix de la mise en scène à Cannes. Deux ans plus tard il retrouve Ryan Gosling pour Only God Forgives, également présenté sur la Croisette.

Jia Zhangke (Chine):

D’abord peintre, Jia Zhangke se tourne très vite vers le cinéma et réalise son premier film Xao Wu en 1998. Après plusieurs films remarqués dont Unknown Pleasures et I Wish I Knew, il reçoit en 2013 le prix du scénario au Festival de Cannes pour A Touch Of Sin.

 

Les films en compétition:

 

Sils Maria d’Olivier Assayas

Saint Laurent de Bertrand Bonello

Winter Sleep de Nuri Bilge Ceylan

Maps to the Stars de David Cronenberg

Deux jours, deux nuits de Jean-Pierre et Luc Dardenne

Mommy de Xevier Dolan

Captives d’Atom Egoyan

Adieu au langage de Jean-Luc Godard

The Search de Michel Hazanavicius

The Homesman de Tommy Lee Jones

Futatsume no mado de Naomi Kawase

Mr. Turner de Mike Leigh

Jimmy’s Hall de Ken Loach

Foxcatcher de Bennett Miller

Le Meraviglie d’ Alice Rohrwacher

Timbuktu de Abderrahmane Sissako

Wild Tales de Damian Szifron

Leviathan de Andrey Zvyagintsev

Partager