• Home »
  • BOOKS »
  • « Le monde caché d’Axton House » : mystères, fantômes et société secrète
« Le monde caché d’Axton House » : mystères, fantômes et société secrète

« Le monde caché d’Axton House » : mystères, fantômes et société secrète

Note de l'auteur

a225c7_4c8bf93fa64e49b98361a7ec6c81b207.jpg_srz_1654_2363_85_22_0.50_1.20_0.00_jpg_srzL’histoire : A. découvre un jour qu’il a un parent éloigné, Ambrose Wells, à la mort de celui-ci. Il lui lègue en effet toute sa fortune ainsi qu’Axton House, une drôle de maison aux États-Unis. En effet, elle serait hantée. A., accompagné de Niamh, une jeune punk irlandaise muette, dès son arrivée, fait des cauchemars de plus en plus vivaces et se perd dans des rêves qui ne cessent de se répéter. Le drôle de duo décide alors d’enquêter sur la maison et la vie d’Ambrose Wells.

Mon avis : Un excellent livre, entre enquête et livre de maison hantée. Avoir peur n’est pas vraiment le but de cet ouvrage, qui est plus une chasse aux fantômes. Les rêves d’A. sont fortement dérangeant, mais c’est un jeu, un « jeu bourgeois » comme le déclarera l’un des personnages.

La structure du livre est d’ailleurs très intéressante. Nous ne sommes pas dans un récit mais plutôt dans un assemblage de textes qui suivent le point de vue majoritairement de A. Lettres envoyées à sa tante Liza, le journal de A., enregistrements de magnétophone (ce dernier étant utilisé par Niamh, qui va aussi poser des caméras dans la maison), extraits de livre sur la cryptographie au fur et à mesure des découvertes… Une façon de rendre le lecteur partie prenante de cette enquête.

Le monde caché d’Axton House est un livre a prendre avec soi, pourquoi pas pour cet été, à nous emmener dans une histoire de mystères et de société secrète bien ficelée, et qui, une fois fermée, garde assez de mystère pour garder le lecteur en suspens, coincé dans le livre. Pas un chef d’œuvre qui révolutionne le genre, mais un roman sympathique et distrayant, qui fonctionne bien.

AVT_Edgar-Cantero_5761Si vous aimez : Un Chair de poule pour les adultes, avec un zeste de sauce à la Agatha Christie.

Autour du livre : Edgar Cantero est un auteur espagnol, vivant à Barcelone. Le monde caché d’Axton House est son premier roman, qu’il a d’ailleurs écrit directement en anglais.

Extrait : «  Journal d’A.

Il est minuit.
Les régions inexplorés d’Axton House dorment dans l’ombre la plus totale. Entre ce salon de musique et notre chambre à coucher s’étend un marais de silence. Que nous n’osons traverser. Nous préférons rester ici, où il y a tant de lumière, et une télé, et des choses qui ne nous déserterons pas. Nous sommes assis dans un canapé pour nous réconforter l’un l’autre. Soudain, nous frissonnons de froid et de fragilité.
J’ai regardé X-Files ce soir (expérience encore plus bizarre ici à Axton House). Il y a une affiche dans le bureau de Fox Mulder au sous-sol qui dit : « Je veux y croire ». C’est, je pense, ce que j’ai ressenti toute ma vie.
Je ne suis pas un homme religieux. Je ne sais pas trop pourquoi. Sans doute parce que je n’ai jamais eu besoin d’une religion. Niamh est catholique et je suis allé dans une église baptiste avec elle dimanche dernier; j’ai assisté au service un peu comme Livingstone devait le faire lors d’un rite cérémoniel en Afrique : amusé par l’exotisme, et d’une certaine manière honoré d’être accepté, mais spirituellement indifférent. En fait, je suis tellement athée que j’hésite à employer le mot spirituel.
Il en va de même avec tout ce qui pourrait entrer dans la catégorie X Files, les dossiers X. Je n’y crois pas, je ne me laisse affecter par rien qui exige de laisser la raison empirique de côté. Donc, il n’y a pas de dieux. Il n’y a pas d’esprits. Il n’y a pas de fantômes. Il n’y a pas de paranormal. Je n’en ai pas besoin.
Et pourtant, comme Mulder, j’aimerai y croire. »

Sortie : avril 2015, Super 8 éditions, 460 pages, 19 euros.

Partager