Le Retour du Roi (critique du 5×01/5×02 de Community)

Le Retour du Roi (critique du 5×01/5×02 de Community)

Note de l'auteur

Que c’est bon d’avoir tort parfois. Je l’avais dit dans mon « en attendant…« , le retour de Dan Harmon me faisait peur. Peur de la déception qui intervient si souvent quand un auteur revient farfouiller une oeuvre qu’il avait quitté. La série télé réclame une énergie qui semble mal s’accomoder des arrêts de longue durée. Demandez à Hurwitz… Harmon m’a bluffé car son retour est une réussite quasi-totale, encore plus visible sur le second épisode que le premier.

5.01 – Repilot

Passage obligé pour « rebooter » la série, ce repilot est golablement bon. Jeff Winger est donc redevenu un avocat. Mais il est toujours une fraude. Souvenez-vous, il était venu à Greendale car il pratiquait son métier sans avoir de diplôme. C’est ce qu’il a obtenu à Greendale. Est-ce que pour autant, en quatre ans, on l’a vu apprendre le métier d’avocat ? Non, jamais. Winger a tout perdu, son appartement, son cabinet, et doit repartir de zéro quand son ennemi juré, Alan Connor débarque.

Connor représente un architecte poursuivi pour incompétence qui veut retourner le procès en accusant Greendale de ne rien lui avoir appris. Winger doit aller chercher son dossier là-bas. Il y retourne, échoue à trouver le dossier, mais y retrouve Annie, Britta, Abed, Shirley et Troy.

L’épisode fait constamment le yoyo entre un Winger dans l’émotion de revoir ses amis, et un Winger manipulateur et machiavélique. Il confronte ses deux personnalités, celle d’avant Greendale à celle révélée à Greendale. L’épisode n’est pas spécialement drôle. Il est sombre (aussi bien thématiquement que visuellement, la grande majorité se déroulant la nuit dans une école vide et sans lumière), limite déprimant dans ses trois premiers quarts.

La dernière ligne droite offre un nouvel espoir à Greendale et pose les bases de la suite de la série. (ça spoile un peu à partir de là) C’est l’heure de la rédemption pour cette école sympathique mais inepte. Le Dean doit apprendre à donner des diplômes, non pas pour valider ses statistiques, mais pour valider des cursus. Troy, Britta, Abed, Shirley et Annie doivent y retourner car leur vie est pire qu’avant leur entrée à Greendale. Et Jeff doit accepter un poste de professeur (un formateur d’avocats qui n’a pas de diplôme d’avocats, c’est très Greendale dans l’esprit).

Un épisode bien construit, habile et qui redistribue bien les cartes. Et qui se permet de faire un caméo complètement inattendu : Chevy Chase. Visiblement, lui et Harmon se sont plus ou moins rabibochés et ce dernier a trouvé un moyen de le faire revenir sans que ça soit un problème contractuel (Chase est interdit de retour sur le plateau de Community).

NOTE DE L’EPISODE : 3.5 étoiles

 

5.02 – Introduction to Teaching

Un épisode qui remet les mains dans le cambouis. (légers spoilers) C’est le premier jour officiel de Jeff Winger en tant que prof et on retrouve la dynamique des épisodes « standards » de Community. Jeff commence à traiter ce boulot par-dessus la jambe, motivé en cela par les autres profs de Greendale tout aussi je-m’en-foutiste. Mais survient Annie, qui s’oppose à lui, le contrarie, réveille le Jeff Winger qui en a quelque chose à faire des autres.

Dans l’intrigue B de l’épisode, on a le droit à un des passages les plus drôles de la série. Abed s’inscrit à un cours nommé « Nicolas Cage : bon ou mauvais ? ». D’après le prof, il est totalement impossible de répondre à cette question. Abed va se mettre en mode ‘obsessionnel’ et se transformer en fou furieux devant nos yeux, bouffant des films de Cage à la pelle (le prof lui avait pourtant dit « pas plus de cinq, et espacés »). Gagné par la folie, Abed va finir en nous faisant une imitation de Cage à mourir de rire.

Le pur bonheur de ces scènes, au-delà du fait qu’elles sont juste simplement drôles, c’est de retrouver Abed. Le vrai Abed. Une scène qui confirme (si c’était nécessaire) que l’utilité de ce personnage n’a de sens que si c’est Harmon qui l’écrit. Seul lui semble le comprendre, et pour cause, c’est lui. Les autres se contentent de rejouer ses gimmicks, Harmon le fait jouer de nouvelles situations avec sincérité.

Le second épisode de cette saison rassure encore plus sur le retour d’Harmon. Une réussite formidable. On en oublierait presque les erreurs de la fin de règne d’Harmon et cette saison 3 terminée en eau de boudin et très frustrante. Harmon a l’occasion de réparer son jouet, de se remettre dans le bon sens et il le fait avec brio sur cette rentrée.

NOTE DE L’EPISODE : 4 étoiles

 

J’espère que le niveau se maintiendra, car ça faisait bien longtemps que je ne m’étais pas senti aussi bien à Greendale.

C’est bon d’avoir tort. (1)

(1) : Bon, par contre, je maintiens qu’Harmon a des aspects « petit con » absolument insupportables et que la façon dont il a dénigré le boulot de Port et Guarascio manquait totalement de tact. Mais si lui et son équipe continuent à nous fournir des épisodes de ce niveau, je peux tolérer le ‘petit con’ en lui…

 

Community, saison 5, épisode 1 « Repilot »

Ecrit par Dan Harmon et Chris Mc Kenna

Réalisé par Tristram Shapeero

Avec : Joel McHale (Jeff Winger), Danny Pudi (Abed Nadir), Gillian Jacobs (Britta Perry), Alison Brie (Annie Edison), Yvette Nicole Brown (Shirley Bennett), Donald Glover (Troy Barnes),  Ken Jeong (Ben Chang), Jim Rash (Dean Pelton)

 

Community, saison 5, épisode 2 « Introduction to teaching »

Ecrit par Andy Bobrow

Réalisé par Jay Chandrasekhar

Avec : Joel McHale (Jeff Winger), Danny Pudi (Abed Nadir), Gillian Jacobs (Britta Perry), Alison Brie (Annie Edison), Yvette Nicole Brown (Shirley Bennett), Donald Glover (Troy Barnes),  Ken Jeong (Ben Chang), Jim Rash (Dean Pelton), Jonathan Banks (Buzz Hickey)

Partager