Les coulisses de Devolver

Les coulisses de Devolver

Note de l'auteur

Toujours à l’affût pour ce qui est de se démarquer et de diversifier son offre d’ouvrages portés sur le monde vidéoludique, Third Editions lance un nouveau titre consacré à la création de Devolver Digital, le fameux éditeur un peu punk qui a lancé bon nombre de titres cultes de la scène indépendante depuis maintenant dix ans. Il fallait bien tout un bouquin pour retracer la genèse folle de cet éditeur texan qui a bousculé la manière de travailler avec les développeurs indépendants.

Et force est de constater que Third Editions met les petits plats dans les grands. A la manière de leur livre grand format sur la création de Dead Cells, Les Coulisses de Devolver bénéficie d’un vrai travail de maquette pour agrémenter tout ça avec photographies, jeux de typographies et multiples citations qui parsèment les pages. Une approche différente de leur ligne éditoriale concernant les sagas de jeux qui privilégient la sobriété du texte seul, faute de droits sur les images de jeux. Pour un livre sur un éditeur, évidemment, tout est beaucoup plus simple et les artworks de Hotline Miami ou Gris profitent de la pleine page avec bonheur, tout en côtoyant des photos de groupes fournies par Devolver.

Car à travers ce beau bébé de 224 pages, on sent tout l’amour qui traverse l’histoire de Devolver. Une véritable entreprise familiale qui passe par des soirées arrosées et des fiestas de dingues qui donnent lieux à des anecdotes croustillantes, notamment un voyage mythique vers un salon européen. L’un des plus célèbres faits d’armes de la boîte texane est sans nul doute leur installation sur un parking désert en marge du salon de l’E3, accueillant les visiteurs avec bornes d’essais et barbecues chaleureux. C’est la thématique à laquelle tout le livre rend hommage : la volonté de Devolver de se démarquer des plus grands, qu’ils jugent incapables (à raison) de soutenir les développeurs pour qu’ils travaillent dans les meilleures conditions.

Et c’est ça que retrace la plus grosse partie de ces Coulisses de Devolver. Les bougres Harry Miller et Mike Wilson sont des vétérans de l’industrie et déjà à l’époque de Doom et de l’explosion du FPS dans les années 90, ils avaient pour but de défendre les droits des développeurs et ainsi de conserver leur pouvoir créatif sur les jeux qu’ils sortaient. D’échec en échec, c’est finalement sur quelques coups de hasards qu’en 2009, ils fondent Devolver Digital en débutant avec Croteam et leur Serious Sam ; Croteam avec qui ils avaient déjà travaillé quelques années auparavant pour leur permettre de conserver les droits sur leur licence. Évidemment, la confiance ça paye, et Devolver commence en ressortant les vieux Serious Sam puis en proposant un remaster du Duke Nukem 3D. Mais c’est avec Hotline Miami en 2012 que tout change.

L’ouvrage préfère oublier la chronologie bête et méchante de la ludographie de l’éditeur en interrogeant les principaux concernés : les développeurs et leurs interlocuteurs chez Devolver. On y apprend leur façon de travailler et un credo assez simple et direct : leur laisser le champ libre pour se concentrer sur la création, et rien que la création. L’idée directrice de Devolver est qu’un jeu repose avant tout sur le gameplay, et insiste sur son rôle d’accompagnateur pour aider les développeurs à trouver leur propre voie, plutôt que leur mettre la pression. C’est surtout le cas pour de jeunes développeurs, et l’ouvrage reviendra partiellement sur le cas Eitr, qui a connu un développement difficile et de nombreux remises à zéro. Un constat difficile quand on sait que Devolver a finalement coupé les ponts tout récemment.

Outre les récits enflammés sur la passion des membres de l’éditeur, leur volonté de protéger les studios pour faire les meilleurs jeux possible et leur professionnalisme qui force le respect, c’est surtout les entretiens avec les développeurs qu’il est passionnant de découvrir. On y perçoit bien les peurs légitimes quand ils présentent leur bébé à Devolver, leur soulagement de voir un éditeur aussi réconfortant et transparent dans les accords passés, leur doutes sur certaines décisions difficiles ou sur des décalages de dates de sortie. Le livre profite d’un style agréable et facile à lire, qui préfère rentrer dans le quotidien des studios, sans pour autant  manquer du recul nécessaire pour ne pas les porter aux nues.

Les Coulisses de Devolver est un excellent livre pour tous les amoureux du jeu vidéo indépendant. Acteur phare de l’industrie, Devolver a su se démarquer et gagner la confiance de nombreux développeurs, jusqu’à atteindre un degré d’excellence. Entre historique concis et précis, souvenirs drôles et parfois tragiques, le livre de Third Editions remplit parfaitement sa mission et va même un peu plus loin en récupérant de précieux témoignages sur ce que peut être le jeu vidéo et ce qu’il devrait être partout, même chez les gros éditeurs : un média de passion et de plaisir.

Les coulisses de Devolver
Editeur : Third Editions
Taille : 224 pages
Prix : 29,90 euros

 

Partager