Les Rescapés d’Eden – T.1 : Au commencement de Swysen et Siteb

Les Rescapés d’Eden – T.1 : Au commencement de Swysen et Siteb

Note de l'auteur

Balade dans les mondes parallèles de la Terre avec un duo iconoclaste qui va vite s’apercevoir qu’il ne peut pas se regarder que le nombril. Avec une planète et la vie sur celle-ci franchement en danger. Une aventure d’heroic fantasy, qui ne peut éviter quelques écueils, mais qui a l’avantage de très bien se lire. 

L’histoire : Au commencement, il y a 200 000 ans, il y a une cité terrienne extrêmement développée mais dont on ne peut sortir. Et puis, il y a Soléa, la bombasse du lycée, et Yab, l’intello boutonneux. Tout les oppose jusqu’à ce qu’une aventure extraordinaire ne les rassemble. À la rencontre des homo-sapiens, ils vont tenter de protéger leur planète qui risque de s’autodétruire. Jusqu’à tomber un brin amoureux.

Mon avis : C’est aussi gentillet que sympa à lire. Gentillet car c’est quand même pas mal parsemé de clichés, des ados qui n’ont rien à voir ensemble, l’une populaire, l’autre éternel sujet de moquerie qui, finalement, font cause commune et même un peu plus. Ou Soléa qui se carapate de l’hôpital en empruntant une blouse de médecin et qui conseille même les policiers sur la direction qu’aurait prise la fuyarde… Il y a de vraies facilités de scénario.

Mais il y a aussi un scénario plus fouillé. Avec deux ères qui se juxtaposent sur la même Terre. Deux civilisations qui apprennent à se connaître alors qu’elles sont à des stades très différents. La cohabitation n’est pas piquée des vers.

Il y a également un souci malheureusement bien d’époque, c’est la préservation de notre planète menacée par une surexploitation. Toute ressemblance avec une actualité existante ne serait donc pas fortuite. Avec un parallèle inquiétant. Dans la société de Soléa, c’est un ordinateur qui assure la gestion de cette colonie cernée d’infranchissables murailles électromagnétiques.

C’est sympa, en outre, car il y a un rythme soutenu, un humour bien présent et un sentiment de péril grandissant. C’est à lire, pas forcément à collectionner.

Si vous aimez : Toute la série Ekhö de Christophe Arleston chez Soleil.

En accompagnement : Solea par Miles Davis.

Autour de la BD : C’est l’alliage d’une énorme expérience sur la planète BD, Bernard Swysen (L’Aéroschtroumpf, Les Voyages d’Alix, Spirou…) et d’un bleu en la matière, Siteb, qui signe son premier ouvrage au crayon. Ce ne devrait pas être le dernier eu égard à son trait captivant.

Extraits : « Allez quoi, Soléa, dis oui ! »

« N’écoute pas cet abruti. C’est moi qui serai ton cavalier ! »

« Vous perdez votre temps, les mecs ! Mon choix est déjà fait ! »

« Hein ? Quoi ? »

« C’est qui ? »

« Yab ! »

« Yab ? Tu te fous de notre gueule ? »

« Ha ! Ha ! Je vous ai bien eus ! »

Les Rescapés d’Eden
Écrit par Bernard Swysen
Dessiné par Siteb
Édité par Soleil

Partager