• Home »
  • GAMES »
  • Life is Strange – Chaos Theory : tout commence avec un c… de papillon !
Life is Strange – Chaos Theory : tout commence avec un c… de papillon !

Life is Strange – Chaos Theory : tout commence avec un c… de papillon !

Note de l'auteur

Chaos-theory

Après une (trop) longue attente (encore rallongée par ces interminables week-ends de mai qui m’ont tenu éloigné de mon ordinateur), j’ai enfin pu retrouver Maxine et Arcadia Bay pour ce troisième épisode de Life is Strange intitulé Chaos Theory. Pour rappel, Life is Strange est un jeu d’aventure à épisodes dont les deux premiers opus nous ont conquis ici au Daily Mars, comme en témoignent nos précédents et élogieux articles.

L’évident souci avec un jeu à épisodes qui démarre aussi bien que Life is Strange est exactement le même qu’avec une série télé ou une licence de film : on craint toujours que le soufflé ne retombe, que la qualité de l’histoire faiblisse et qu’on soit horriblement déçu. Et plus une histoire nous emballe, plus dure peut être la chute (encore une fois, je voudrais remercier Anne Rice pour cette fantastique leçon de vie infligée avec le cycle des vampires).

C’est pourquoi, au démarrage du jeu, j’étais (un peu) partagé entre l’envie de poursuivre l’aventure et l’appréhension. Puis le thème du jeu s’est mis à résonner, mélodieux et apaisant, et je suis retombé de suite sous le charme de l’ambiance si particulière de Life is Strange, et ce jusqu’à l’apparition du générique de fin.

Une ambiance travaillée avec soin, tant au niveau des lumières que de la musique !

Life is Strange possède une ambiance travaillée avec soin, des lumières à la musique !

 

Chaos Theory reprend donc après que (censuré) ait tenté de (censuré)  du (censuré), finalement (censuré) ou pas – selon vos talents – par l’intervention de Maxine, désormais regardée comme une héroïne (ou une grosse naze), un événement qui a bien sûr fortement marqué les esprits de tout le monde à l’académie Blackwell, et… ah…Bon en fait, ça ne va pas être facile de parler de l’histoire de Chaos Theory sans prendre le risque de spoiler horriblement ceux qui n’ont pas encore joué aux précédents épisodes. Je vais donc faire autrement… Et évoquer plutôt ce qu’apporte ce troisième épisode à nos aventures à Arcadia Bay !

Après Chrysalis qui installait avec soin l’univers de Life is Strange, ses personnages et ses intrigues, et Out of Time qui se concentrait davantage sur quelques personnages, Chaos Theory poursuit cet effet de loupe pour se focaliser quasiment uniquement sur Maxine et Chloé. Les autres personnages ne vont faire que de très courtes apparitions, voire même n’intervenir que par texto interposé comme ce pauvre Warren, poussé hors du cadre, malgré son insistance caractérisée pour y revenir tout au long de l’épisode. (Sorry, females only !)

Maxine et Chloé mènent l'enquête

Maxine et Chloé mènent l’enquête

Les deux jeunes filles vont tout au long de cet épisode mener leur enquête sur les mésaventures de Kate ainsi que sur la disparition de Rachel, les deux événements leur paraissant intimement liés. Cette enquête va être l’occasion d’intégrer davantage d’énigmes dans ce troisième épisode, et en particulier des énigmes faisant appel au pouvoir de Max, pouvoir qui permettra à la jeune fille de se transformer en enquêtrice / cambrioleuse de choc.

Cela sera également l’occasion de voir se reconstruire la complicité entre ces deux jeunes filles. Car après avoir été comme des sœurs, puis séparées par la vie, elles sont devenues deux jeunes femmes à la fois très différentes et pourtant incroyablement complémentaires. Chloé, qui a trouvé dans la rébellion le seul moyen de faire face aux épreuves de sa jeunesse possède une audace que lui envie la très douce Maxine, qui possède quant à elle une stabilité et une empathie qui font souvent défaut à sa colérique amie.

Une complicité retrouvée

Une complicité retrouvée

Chaos Theory est donc avant tout l’histoire de cette amitié entre Chloé et Maxine, et elle est écrite avec une sensibilité absolument parfaite, et des personnages en tout point crédibles, tant dans leur personnalité que dans leurs actions ! On ne peut encore une fois que constater à quel point l’empreinte des films de Sundance marque profondément l’écriture de Life is Strange, pour le meilleur !

 

A l’inverse, l’enquête donne quant à elle l’impression de patiner, tant les indices qu’on réunit tout au long de cet épisode sembles minces. Or, qui dit indices minces dit parfois scénario un peu léger, et j’en suis venu un instant à craindre que l’histoire ne finisse par se révéler dramatiquement simple, voire simpliste…

C’était sans compter sur la fin de cet épisode qui vient tout bouleverser en un incroyable twist : la théorie du Chaos vient percuter de plein fouet notre histoire qui jusque-là coulait comme un flot paisible pour se transformer en un fulgurant torrent ! Du coup, en fait, l’enquête n’était peut-être pas si importante que ça, hein, finalement…

Et lorsque le générique de fin se lance après un fondu au noir sur une terrible dernière scène, on se dit que l’attente sera vraiment longue jusqu’à l’épisode 4 !

 

Life is Strange: Episode 3 (Chaos Theory)
Développeur: Dontnod Entertainment
Editeur: Square-Enix
Classification: 16 ans ou plus
Prix épisode : 5 euros
Pack complet (5 épisodes): 20 euros

 

 

 

La Bande-annonce, à ne regarder que si vous avez joué aux deux premiers épisodes !!! (spoiler inside)

 

Partager