Revue de Presse : Mad Men, la saison qui fait « Buzz »

Revue de Presse : Mad Men, la saison qui fait « Buzz »

Une nouvelle saison de Mad Men, c’est souvent l’occasion de discussions enflammées. La nouvelle couleur du canapé de Don, la coupe de cheveux de Roger, les fourberies de Pete ou encore les tenues indécentes de Joan, tout peut servir de prétexte. Cette année, on a dû faire fi de nos habitudes. Les créateurs ont préféré nous gâter avec plein de nouveaux sujets pour alimenter les conversations autour d’un café / sur Twitter / en soirée (rayer les mentions inutiles). On vous propose donc un petit tour d’horizon de ce qui a enflammé la toile pendant cette sixième saison de Mad Men.

1. L’affiche

De mémoire de sériephile, jamais une affiche de saison n’avait autant éveillé le sémiologue qui dort en chacun de nous. À qui Don Draper tient-IL la main ? Est-il suivi ? S’enfuit-il d’un crime, puisqu’on distingue des policiers au fond ? Et cet homme avec cette mallette… Don serait-il un espion ? Ou bien croise-t-il son double ? Et ce « Stop » sur Madison Avenue, y a-t-il jamais eu de tels panneaux sur cette avenue ? Quand l’affiche est sortie, on se serait cru au temps de la fin de saison 1 de Lost et sa série de chiffres énigmatiques. Toi aussi, trouve la signification de ton choix sur cette affiche, regarde la saison 6 et reviens faire ton auto-critique.

2. Pete Campbell perd ses cheveux.

Oui, parfois, il en faut peu pour enflammer la toile, mais des petits rigolos se sont penchés sur le recul de la ligne de cheveux du fourbe Pete Campbell (oui j’insiste, Pete est fourbe, c’est le pendant drama de Brad Carlton). Et c’est édifiant ! Comme les rumeurs allaient bon train, pour savoir ce qu’il resterait sur la tête de Pete en saison 7, Vincent Kartheiser a avoué se raser le crâne pour les besoins du personnage à la demande de Matt Weiner. Il a même pris un peu de poids cette saison pour le rôle. Pete est peut-être un fourbe, mais Vincent, c’est la générosité incarnée.

3. Megan Draper est la nouvelle Sharon Tate.

Tout est parti de ce tee-shirt étoilé. Une simple étoile rouge et la toile s’enflammait. Il faut dire que cette saison de Mad Men s’est attelée à retranscrire aussi fidèlement que possible le climat hostile et étouffant de la fin des années 1960. Il a donc suffi d’une discussion entre Megan en petite tenue sur le balcon avec Don pour réveiller le traumatisme de la mort de l’actrice Sharon Tate par la bande Charles Manson. Et les rumeurs se sont emballées. À partir de là, les théories ont commencé à devenir de plus en plus capillotractées. La plus « Ouh la la » : en réalité Megan Draper est morte depuis le début de la saison et Don vit avec un fantôme, avec lequel il échange comme il le faisait dans les saisons précédentes avec ses parents. MAIS BIEN SÛR ! La consommation excessive de drogues dans la série a, semble-t-il, inspiré certains spectateurs plus que d’autres.

Matt Weiner est fan de la série The O.C. et nous le fait savoir.

Cette théorie ne repose sur aucun article ou site internet, mais uniquement sur mon avis personnel. La fascination des Mad Men pour la Californie, est un cri du cœur : Matt Weiner n’en pouvait plus du gris, des hauts immeubles et de l’ambiance new-yorkaise. Il aurait pu choisir de faire partir ses personnages en Floride (surtout vu que c’est pour une marque de jus d’orange), mais non, il choisit la Californie. Une fois là-bas, ils vont en soirée, roulent en décapotable, restent dans de beaux hôtels avec piscine, Roger se fait taper dans les roubignoles au bord d’un bassin… Luxe, soleil, piscine et pugilat : ça ne vous rappelle rien ? Si, évidemment. Et enfin le coup de grâce, dans le dernier épisode, un des personnages (je ne dirai pas lequel pour ne pas spoiler) s’écrit « California, here we come ». PIF PAF POUF. Ceci est une référence directe au générique de The O.C. CQFD

Le personnage de Bob Benson

Il est sexy, il est beau, il sent bon le sable chaud, il s’appelle… Bob Benson. Et c’est le personnage mystère de cette saison 6, joué par le formidable James Wolk. Dès qu’il apparaît, il se présente « Hello, I’m Bob Benson ». Mais à part ça, on ne sait rien de lui. Rien avant l’épisode 12 de la saison, et encore c’était peu. Une formidable liste de théories a été compilée par Vulture, allant de la plus rationnelle (c’est un journaliste d’investigation) à la plus loufoque (c’est un Bobby Draper qui a voyagé dans le temps pour balancer Don du haut d’un building comme dans le générique) en passant par la plus symbolique (c’est Don Draper.). La folie s’est tellement emparée des internets que James Wolk et Matt Weiner ont accordé une interview au New York Times et au Hollywood Reporter pour lever le voile sur ce personnage. En attendant, Mad Men avait trouvé un parfait sujet de buzz pour la toile qui s’en est donné à cœur joie et aura assuré la publicité pour sa saison 6 sans trop d’efforts. Bien joué les gars !

Il y en a eu beaucoup d’autres : la fulgurante perte de poids de Betty, la vie amoureuse de Peggy, le cambriolage des Draper, la voisine un brin coquine, la descente aux enfers de Don… Mais je préfère vous laisser en compagnie d’un gif animé de Ken Cosgrove en train de faire des claquettes après avoir pris de la drogue avec tout le bureau. Meilleure publicité, s’il en fallait encore une, pour voir cette saison un brin perturbante.

 

Partager