Marvel : Venom et Old Man Hawkeye

Marvel : Venom et Old Man Hawkeye

Quelques bonnes idées emballées dans un traitement un poil convenu : l’invasion des Poisons dans Venomisés et un Hawkeye vieillissant et à deux doigts de devenir aveugle dans Œil pour œil méritaient sans doute mieux.

Après une première fournée de bien meilleure tenue (lire ici) et un Je suis Stan Lee des plus riches, il est temps d’aborder deux publications moins passionnantes de Panini Comics et Marvel.

 

Venom : Venomisés, de Cullen Bunn, Iban Coello et Kevin Libranda 

Des super-héros au bord de la “venomisation” ? Seul Venom peut les sauver. Venom, une créature mystérieuse créée par David Michelinie et Todd McFarlane, et dont l’histoire a été étoffée par Cullen Bunn et Iban Coello dans Venomverse en 2017. Ce Venomized en VO en est la suite. Les symbiotes sont sur Terre et menacent de transformer tous les super-héros pour ensuite les ingurgiter. L’idée est somme toute logique – pour continuer un récit, autant en élargir le scope, et pourquoi pas à la taille de notre planète ? Problème : les conflits internes sont rabâchés, le moteur narratif tourne vite à vide, la dimension émotionnelle est bâclée et la fin est téléphonée. Pas de véritable enjeu ni d’intérêt particulier du point de vue graphique.

Note : 1/5

 

Old Man Hawkeye : Œil pour œil, d’Ethan Sacks et Marco Chechetto

Les Terres Perdues, où Crâne Rouge, le Caïd, Fatalis et la famille de Hulk se sont dépiauté les États-Unis. Clint Barton, alias Hawkeye, n’a que peu de temps s’il veut venger les Avengers : il devient aveugle. Son médecin lui donne quelques mois, voire quelques semaines, avant le blackout total. Et cette injonction : « S’il y a quelque chose que tu veux voir, ou faire… fais-le maintenant. » Il y a un petit côté Watchmen dans ce volume, avec ses super-héros vieillissants, entre ceux qui n’ont rien lâché et ceux qui veulent simplement survivre (et assurer l’existence de leur famille), ceux qui tentent de se faire oublier et ceux qui profitent de la situation. Située cinq ans avant les événements d’Old Man Logan, l’histoire suit Hawkeye dans sa lutte contre sa culpabilité de survivant, sa peur de perdre ses yeux et donc son talent, son besoin de vengeance et de rester un héros malgré tout. Plutôt intéressant (mais pas fondamental non plus), servi par un dessin efficace et maîtrisé.

Note : 3,5/5

Partager