Music Mini Review : The Internet, Feel Good (Odd Future)

Music Mini Review : The Internet, Feel Good (Odd Future)

Note de l'auteur

Dans un univers où les playlists Deezer, Spotify ou iTunes sont légion, Feel Good pourrait très bien être moins un album de The Internet, et plus une compilation de titres studio. Ou une approximation live des influences estivales du duo qui le compose, la chanteuse canadienne Syd Tha Kid et le producteur Matt Martians. En tout cas, sur Feel Good ça se prélasse, c’est du midtempo au plus.

Et les influences se font sentir comme le soleil angeleno : Roy Ayers, Cheryl Lynn (« Dontcha »), les premiers albums de The Roots voire Jill Scott (« Shadow Dance »)… Kelis est même directement citée, avec les paroles de « Perfect Day » reprises pour « Partners In Crime Part Two ». Le terrain est balisé, et Syd Tha Kid n’a pas l’intention d’en sortir.

The Internet, contrairement à ce que son nom laisserait entendre, est une entité largement physique et pas numérique : un groove, quelques accords de clavier, une basse saillante, et voilà, c’est prêt, ascendant jazzy pour étirer le délire au delà des 7 minutes. Toujours pas de trace des méthodes non conventionnelles du collectif Odd Future, auquel le groupe est rattaché. La présence de Mac Miller sur « Wanders of The Mind » n’est pas étonnante lorsqu’on sait que Feel Good se rapproche des vibes qu’il tente (maladroitement) d’exorciser sur ses albums jazzy sous le pseudo Larry Fisherman….

Mais je m’égare. La voix de Syd Tha Kid fait souvent penser à sa compère plus aventureuse, Jack Davey de J* Davey. Malheureusement, Feel Good ne reste qu’une bande-son agréable de fond, la faute à des « jam sessions » un peu vains, d’où peu de titres qui émergent. C’est peut-être en cela que The Internet fait honneur à son titre : on voit très bien le réseau et les filiations, mais le groupe reste anonyme.

Play It : Sunset, Pupil/The Patience

Skip It: Red Balloon, Partners In Crime Part Two

Partager