Mini Music Review : Champs, Down Like Gold (PIAS)

Mini Music Review : Champs, Down Like Gold (PIAS)

Note de l'auteur

ChampsLes deux frères Michael et David Champion, alias Champs, avouent une inspiration très axée sur R.E.M. et les harmonies des Beatles, mais c’est plus les environs de l’île de Wight, où ils vivent, qu’ils nous font visiter en musique sur leur premier album, Down Like Gold. Ne pas se fier à l’ouverture, « Too Bright to Shine », et une voix apathique sur des orgues autour desquels tournent des effets sonores psychédéliques : « Think I lost my mind back then/Think I left it in your head/Nothing more to say ». Les frères sont aussi combatifs en refrains entêtants, et ont bien toute leur tête pour des montées d’adrénaline telles que « Only A Bullet Knows Where To Run ».

Down Like Gold est à l’image du boxeur de sa couverture : un songwriting acerbe, clair et multicartes dans ses coups. Les harmonies des deux frères surplombent « Pretty Much (Since Last November) », chanson-mignonnette à mettre derrière une vitre en cas de vitre, mais on est loin d’avoir un gimmick. Les pièces-maîtresses de l’album, « My Spirit is Broken » et « St.Peter’s », trouvent le phrasé des frères en transe, en midtempo métronomique, comme pour chasser les démons et appeler au réconfort. « St.Peter’s » regrette sa poursuite de lieux et son intrusion dans les rêves du sujet, construisant encore un refrain doucereux comme un château de sable où se lover.

Lorsque les mots manquent pour traduire des idées ou paysages, les chansons de Down Like Gold semblent avoir été marmonnées, colportées sur des milliers de kilomètres,  et l’intonation cassée des frères Champion mute des titres comme « 8 MM Desire » en complaintes somnambules. A travers une production clairement acoustique, avec quelques ajouts de boîtes à rythme ci et là (« Only A Bullet Knows Where To Run »), les Champion restent dans le ring, echevelés, mal éveillés mais determinés à transmettre un répertoire fragile (10 titres, très peu de bouche-trous, mais une bonne variété entre balades, midtempos et rockers). Un premier opus entre folk et psych-pop qui est clairement un K-O technique et les place parmi les groupes qui comptent en ce début 2014.

Play It : My Spirit Is Broken, St. Peter’s

Skip It : I C Sky

Partager