Mini Music Review : The Autumn Defense, Fifth (Yep Roc/Differ-Ant)

Mini Music Review : The Autumn Defense, Fifth (Yep Roc/Differ-Ant)

Note de l'auteur

John Stirratt et Pat Sansone continuent d’enregistrer, à intervalles assez réguliers, des disques de pop-rock très intéressés par le style soft-rock des seventies sous le nom The Autumn Defense. Fifth est leur cinquième opus, doux et linéaire à l’écoute, comme une cassette poussiéreuse qu’on aurait déterré pour un long voyage en voiture. Sauf que l’engoncement dans une certaine routine est bien présent sur cet album.

Le premier titre annonce la couleur de cette inconséquence et cette modestie sonique : « None Of This Will Matter ». En effet, les vagues rodomontades pop laissent vraiment de marbre : « Yesterday, I had something to say/But tonight, I just want to get the feeling right » sur « This Thing I’ve Found ». Et la frontière entre hommage et pastiche peu inspiré de Billy Joel/Steely Dan est franchie sur « Callling Your Name ».

L’album ne parvient absolument pas à marquer l’esprit même l’espace de quelques titres, et reste cantonné aux quelques riffs de guitare vintage America-style sur son ensemble. On sent Fifth bâclé, plus un exutoire qu’une récréation fun, et la voix de Stirratt ne parvient pas à susciter l’intérêt. La pauvreté mélodique arrive quand même à ne pas gâcher le final aux accents de steel guitar, « What’s It Take », ni le chaloupé « Why Can’t We ». On ne peut que recommander aux déçus de se tourner vers les deux précédents albums du groupe, très réussis et mieux arrangés, Once Around et l’éponyme The Autumn Defense, pour se rappeler que le groupe est capable de bien mieux.

Play It : Why Can’t We, August Song

Skip It : This Thing That I’ve Found, I Want You Back

Partager