MOVIE MINI REVIEW : C’est La Fin

MOVIE MINI REVIEW : C’est La Fin

Note de l'auteur

 

 

 

Quand les pires tocards de la comédie US pas drôle de la bande à Judd Apatow se rassemblent ça donne la mini-superproduction comique la moins drôle et la plus prétentieuse de tous les temps. Comme une impossible convergence de planète, comme l’ouverture inéluctable des portes de l’enfer cinématographique, comme une putain de fin du monde! Et ça tombe vachement bien parce que c’est précisément le sujet de ce truc!
Seth ‘GREEN HORNET’ Rogen (tous ces crétins jouent leur propres rôles, vive le postmodernisme paresseux), qui co-réalise le bidule avec Evan Goldberg, l’immonde scénariste de VOISINS DU TROISIÈME TYPE, vient chercher son pote Jay Baruchel (vu dans TROPIC THUNDER) à l’aréroport des avions qui volent dans le ciel de Los Angeles. Après une journée passée à fumer des joints (c’est l’instant subversion du film) les deux golmons filent faire la fête chez James ‘DÉLIRE EXPRESS’ Franco et tous ses amis superstars de l’espace venus faire coucou. Et blamo! C’est l’Apocalypse (celle de la Bible les gars) et toutes ces stars du (non) rire se retrouvent bloquées sur Terre et sont pourchassées par les démons de l’enfer (ça c’est leur punition divine pour toutes ces putain de comédies moisies qu’ils nous ont balancé dans la tronche depuis dix ans!!!).
C’est bien gentil de rassembler comme ça toute la fine fleure des comiques US, encore faudrait-il être drôle. Parce que C’EST LA FIN ne dépasse jamais son idées de casting de dingo. Tous ces idiots sont manifestement heureux d’être ensemble mais tout ça ne fait malheureusement pas un film. Encore moins une comédie. Bref ce truc se traine lamentablement. On baigne dans l’auto-contemplation bavarde de l’égo démesuré de tous ces acteurs confis dans leur arrogance crasse. C’est au delà du consternant. C’est juste rien… Toutes ces (pseudo) stars réunies pour pour ça???? Minable…

En salles depuis le 9 octobre
2013. USA. Réalisé par Evan Goldberg & Seth Rogen. Avec Seth Rogen, James Franco, Jonah Hill…

 

 

 

Partager