MOVIE MINI REVIEW : Charlie Countryman

MOVIE MINI REVIEW : Charlie Countryman

Note de l'auteur

CHARLIE-COUNTRYMAN

 

 

 

Ce grand souriceau ramolo de Shia LaBeouf a enfin atteint la puberté. Il était temps! C’est qu’il a du poil au menton maintenant (pas beaucoup mais il en est très fier). Et, rassurez-vous, il possède toujours aussi peu de charisme!
Le voilà qui interpète Charlie Countryman, un jeune crétin perclus de chagrin après la mort de sa maman. Sur les conseils de son fantôme (ouais, Charlie bavarde avec les morts) il part pour Bucarest. Et Charlie va trouver l’amour (grâce à un autre mort) et les emmerdes (grâce à une fille, un grand classique) dans un plagiat paresseux et tout en slo-mo ridicule du super DANGEREUSE SOUS TOUT RAPPORT du grand Jonathan Demme.
Le petit nouveau Fredrik Bond nous balance un truc ésotérico-mongolo d’une prétention et d’une bêtise invraisemblable. Avec sa mise en scène bariolée et clinquante, Fredrik essaie de dire des trucs sur la life (faut profiter de chaque instant les mecs), le deuil (ça rend tout triste) et l’amour (ça rend tout heureux). Dans une Bucarest de carte postale, Shia se ridiculise une fois de plus (mais qu’est-ce qu’il joue mal bordel!!!) et affronte n’importe comment un méchant d’opérette (qu’est-ce que l’immense Mads Mikkelsen vient faire dans cette purge?). Tout ça se voudrait tellement romantique et moderne et émouvant et captivant…
Ben c’est raté mec! CHARLIE COUNTRYMAN n’est qu’un pauvre navet pseudo-indé (visuellement dégueulasse et tout photocopillé n’importe comment sur les pires affèteries 90’s de Danny Boyle) qui sonne creux du début à la fin. On se fout royalement des amours pittoresques et mouvementées de cet abruti à mulet… Sans intérêt…

En salles depuis le 14 mai
2013. USA/Roumanie. Réalisé par Fredrik Bond. Avec Shia LaBeouf, Evan Rachel Wood, Mads Mikkelsen…

 

 

 

Partager