MOVIE MINI REVIEW : Computer Chess

MOVIE MINI REVIEW : Computer Chess

Note de l'auteur

COMPUTER-CHESS

 

 

 

Quand il ne se transforme pas en anti-chambre hollywoodienne calibrée jusqu’à l’écœurement (coucou JUNO, HAPINESS THERAPY et tous ces trucs faussement impertinents et 100000000000% artificiels), le cinéma indépendant US est capable de nous balancer à la tronche des objets filmiques à la fois déroutants et passionnants.
Bienvenue en 1984. Un tournoi d’échec étrange se déroule dans une salle minable d’un hôtel pathétique d’un quelconque bled paumé. Un tournoi d’échec entre logiciels. Nous sommes en plein balbutiement de l’intelligence artificielle et les programmes d’échec étaient alors à la pointe de l’informatique. Une faune improbable se croise et s’affronte et picole et discute au cours de cette étrange compétition à geekland, USA. Et, histoire de nous désarçonner encore plus, Andrew Bujalski filme cette œuvre chorale avec une caméra vidéo d’époque pour un rendu spectaculairement déstabilisant, à la limite de l’hyperréalisme surréaliste.
COMPUTER CHESS est un vrai-faux documentaire déroutant. Sans  la moindre ligne directrice… On suit les aléas furieusement anti-spectaculaires (il ne se passe absolument rien de rein) de ce groupe d’über-nerds informaticiens obsédés par leur travail. En fait on voyage littéralement dans le temps! Et le résultat relève du trip hallucinatoire hermétique et fanatique. À la fois totalement gratuit et profondément envoutant… Une drôle d’expérience toute bizarre dans la tête…

En salles depuis le 9 avril
USA. Réalisé par Andrew Bujalski. Avec Kriss Schludermann, Tom Fletcher, Wiley Wiggins…

 

 

 

Partager