MOVIE MINI REVIEW : critique de Cabin Fever : Patient Zero

MOVIE MINI REVIEW : critique de Cabin Fever : Patient Zero

Note de l'auteur

CABIN-FEVER-3

 

 

 

Et voici les troisièmes aventures du virus dégueulasse et sanguinolent, lointain cousin du spectaculaire Ebola. La fièvre hémorragique dévoreuse de chair cinématographico-nanarde répandue par ce grand malade mental d’Eli Roth en 2002 est de retour. Elle va rencontrer un troupeau d’américains dégénérés en villégiature sud-américaine sur une île déserte pour fêter le mariage (enfin surtout l’enterrement de vie de garçon) d’un bouffon à lunettes… Et tout ce petit monde va se liquéfier dans la joie et la bonne humeur… Comme les scientifiques reclus dans une base secrète bidule avec un porteur sain très énervé.
Le grand carnaval de clichés gore-mais-pas-trop-faut-pas-choquer-les-spectateurs est de sortie. L’inconnu Kaare Andrews (auteur d’un segment d’ABC OF DEATH) se vautre allègrement dans le néant et les effets faciles et factices. Ni flippant ni malsain… Juste pathétique et irrémédiablement anecdotique malgré un final complètement WTF. Cette franchise se liquéfie aussi vite et aussi salement que les victimes pathétiques de ce virus de série Z. Le vrai patient zéro c’est ce bon vieux Eli Roth! Encore merci mec de nous faire saigner des yeux comme ça!

En DVD/Blu-ray depuis le 7 juillet
2014. USA. Réalisé par Kaare Andrews. Avec Sean Astin, Currie Graham, Ryan Donowho…
Éditeur : M6 Vidéo

 

 

 

Partager