MOVIE MINI REVIEW : critique de Catch Me Daddy

MOVIE MINI REVIEW : critique de Catch Me Daddy

Note de l'auteur

CATCH-ME

 

 

 

Avec cet ovni filmique venu de nulle part, les frangins Wolfe, réalisateurs britons de clips vidéo, nous plongent brutalement au cœur d’un fait divers aussi banal que sordide. On débarque au beau milieu de cette histoire universelle, de ce conte de fée horrifique mâtiné de survival où un chaperon rouge postmoderne et son amoureux sont pourchassés par une horde de loups assoiffés de sang. On comprend rien ou pas grand-chose à ce qu’il se passe et on finit éjecté violemment avant l’épilogue de cette tragédie !!! Bonjour le trip conceptuel immersif radical !
Des sbires pitoyables s’allient malgré eux pour retrouver une jeune fille fugueuse… Une chasse à l’homme viscéral et déroutante s’engage alors dans une campagne anglaise crépusculaire de fin du monde ! Daniel & Matthew Wolfe prennent tous les risques et déstabilisent en permanence un public (trop) habitué aux polars formalistes désespérément calibrés. Avec Catch Me Daddy, la radicalité (un poil branchouille) est de sortie. On assiste hébété à un déferlement de terreur pure (le film est inspiré d’un authentique  » crime d’honneur « ) sans pouvoir ressentir la moindre empathie, y compris pour le couple mixte de teenagers sacrificiels insipides. Il faut juste se laisser porter par ce voyage éprouvant au pays de la barbarie humaine, où la vie n’a pas de prix, où l’humanité n’existe plus… Ne reste plus que des pulsions animales et une société misanthrope vouée aux gémonies… Un monde de damnés qui s’entredévorent dans une nuit sans fin pour une pathétique question d’honneur familial… Dingue…

En salles depuis le 7 octobre.
2014. Grande-bretagne. Réalisé par Daniel & Matthew Wolfe. Avec Sameena Jabeen Ahmed, Gary Lewis, Conor McCarron…

 


Catch me daddy – Bande-annonce VOSTF par Bodega-Films

 

Partager