MOVIE MINI REVIEW : critique de El Club

MOVIE MINI REVIEW : critique de El Club

Note de l'auteur

EL-CLUB

 

 

 

Le chilien Pablo Larraín, après s’être frotté dans ses précédentes œuvres aux années Pinochet, s’attaque dorénavant à un autre monstre tentaculaire capable, lui aussi, des pires ignominies… L’Église catholique ! Et ses prêtres pédophiles ou tortionnaires protégés de la justice par un clergé rétrograde et corrompu par ses privilèges ancestraux. Et le gars Pablo tape fort ! Très fort !!!
Dans un bled grisâtre paumé sur la côte chilienne se dresse une baraque informe… Un lieu de pénitence pour ecclésiastiques… Une prison qui ne dit pas son nom… Un purgatoire innommable où un quatuor de vieux messieurs et leur geôlière illuminée, coupés totalement du monde, dépérissent petit à petit… Un nouveau locataire arrive… Suivi par l’une de ses innombrables victimes venue rôder autour de ce pénitencier… Et soudain, un suicide… Et un nouvel homme d’Église, représentant de la modernité, débarque dans cet enfer carcéral psychologique hors du temps…
C’est à un ballet sépulcral que nous convie Pablo Larraín. Ses (anti)héros errent dans un monde délavé, fade à en devenir fou, où la couleur et la vie se sont dissipées, un monde dont ils ne font plus partie, une humanité qui les a exilés et incarcérés dans leurs petites manies pathétiques et leur foi abandonnée, devenue une routine mécanique entretenant leur supplice (hautement mérité). L’horreur ordinaire, transcendée par une mise en scène clinique et implacable. Un conte de la saloperie humaine ordinaire… Tout le monde déteste et trahit tout le monde dans cet enfer blafard… Pablo Larraín livre une des œuvres les plus misanthropes et malsaines de ces dernières années… Ses hommes (et femmes) de dieux (et aussi tous les autres) ne sont que des monstres pathétiques et redoutables voués aux feux de l’enfer tout en se débattant dans un monde en train de littéralement disparaître… Traumatisant…

En salles depuis le 18 novembre
2015. Chili. Réalisé par Pablo Larraín. Avec Roberto Farías, Antonia Zegers, Alfredo Castro…

 

 


EL CLUB – Bande-annonce VO par CoteCine

 

Partager