MOVIE MINI REVIEW : critique de Experimenter

MOVIE MINI REVIEW : critique de Experimenter

Note de l'auteur

EXPERIMENTER

 

 

 

Tout le monde a entendu parler, au moins une fois, des expériences du Dr Milgram… Ce psycho-sociologue américain qui étudiait les phénomènes de masse et le rapport de l’individu à l’autorité dans les années 60. L’inventeur de cette expérience terrifiante, immortalisée en 1979 dans le fantastique I comme Icare d’Henri Verneuil (et en 2010 dans un show télé français, Le Jeu de la mort). Deux cobayes. Un bourreau et une victime (toujours la même, complice de l’expérimentation). Et l’anonyme interrogateur, sous l’influence d’un scientifique froid et calculateur, se métamorphose en tortionnaire… en oubliant tout du libre arbitre et de la conscience personnelle. Suspendu qu’il (ou elle) est aux lèvres d’une autorité scientifique quasi divine, qui le pousse malgré lui à se métamorphoser en inquisiteur implacable.
C’est dans une atmosphère froide comme la mort, emprunte d’une solennité sépulcrale tétanisante, que Michael Almereyda nous embarque dans un biopic tordu, où Stanley Milgram (le magnifique Peter Sarsgaard) nous explique, face caméra, avec un collier de barbe spectaculaire et un éléphant s’ébrouant majestueusement dans un couloir en arrière-plan, les rouages de ses expériences révolutionnaires et controversées. Initiées au même moment que le procès d’Adolf Eichmann, ces études sur le seuil d’obéissance et l’abandon volontaire du libre arbitre au profit de la (fausse) sécurité que représente l’ordre établi font, encore maintenant, froid dans le dos.
Experimenter, fusion déstabilisante entre fiction et images d’archives, suit les autres travaux de Milgram, tournant tous autour du rapport entre l’individu et sa place dans le groupe. De sa propension, quasi inconsciente, à se renier lui-même pour s’intégrer coûte que coûte. Ce constat fait froid dans le dos. Encore plus de nos jours avec cette armée de moutons panurgiques ravageant les réseaux sociaux.
Tout comme ce film clinique, froid comme la mort, cette marche funèbre d’un scientifique explorant les frontières de la sociologie et de la psychologie. Un homme à la fois célébré et décrié par ses pairs. Au destin funeste… Oublié de tous… Mais dont les travaux révolutionnaires ont jeté un voile sombre, très sombre, sur la faculté de l’homme à conserver son indépendance d’esprit. Un drôle de film quoi… À la fois envoûtant et terrifiant et soporifique…

En salles depuis le 27 janvier
2015. USA. Réalisé par Michael Almereyda. Avec Peter Sarsgaard, Taryn Manning, Winona Ryder…

 


EXPERIMENTER – Bande-annonce VO par CoteCine

 

Partager