MOVIE MINI REVIEW : critique de La 5ème Vague

MOVIE MINI REVIEW : critique de La 5ème Vague

Note de l'auteur

5-E-VAGUE

 

 

 

Quoi ! Encore !? Encore une putain d’invasion nanarde d’aliens extraterrestres du cosmos des étoiles de la galaxie ??? Mais comme ceux-là ils sont vachement bien organisés d’abord, ils font ça en 5 vagues. À la première, ils éteignent la lumière de la Terre… À la deuxième, ils nettoient la planète à grands déferlements de tsunamis mongolos… À la troisième, ils répandent la grippe aviaire du poulet des oiseaux génétiquement modifiés aux survivants… À la quatrième, ils débarquent (là, ils se sont franchement pas foulés les mecs !)… Et la fameuse cinquième vague, c’est tout le sujet de ce nouveau délire uchronico-dystopico-bidule destiné aux teenagers boutonneux ayant eux-mêmes survécus à l’invasion virale de blockbusters US du même acabit !
Tirée d’une saga littéraire signée Rick Yancey (ils en sont à racler les fonds de tiroir), cette 5ème Vague pompe sans vergogne ni vergogne ni talent ni imagination ses aînés plus ou moins glorieux… Un triangle amoureux inter-espèces romantico-mongolo façon Twilight (et à peu près chacun de ces trucs pour midinettes acnéïques en montée d’hormones), des vilains aliens allergiques aux sentiments façon Les Âmes vagabondes, des enfants soldats lobotomisés façon Ender’s Games et surtout, surtout une mégadose de WTF de synthèse comme on en voit rarement !!!
C’est que là, les mecs derrière cette incroyable 5ème Vague, tout ce qui pouvait ressembler à de la cohérence, ils en ont fait du pitit bois ! Pour un résultat proprement divin !
Une héroïne au charisme de limande anémique (la pauvre Chloë Grace Moretz en plein flingage de carrière) perdue entre la recherche de son petit frère tête-à-claques et l’exploration des zones érogènes des hormones en furie du torse musclé d’un bellâtre au regard de veau mort… Les envahisseurs les plus incompétents de l’histoire du cinéma (juste bons à se faire pulvériser la tronche par trois ados débiles). Une mise en scène d’une paresse affligeante et, histoire de propulser ce machin au Panthéon nawesque du nawak, un scénario fascinant de connerie, d’impossibilités dégueulasses élevées au rang de mythes bibliques et de twists tout moisis qu’on voit venir à des zillions de kilomètres !!! Le bonheur quoi ! Enfin, une certaine idée du bonheur !
La 5ème Vague, réalisée par le tacheron J Blakeson, est un trip hypnotique… Plus puissante que la plus cruelle des parodies. D’un sérieux qui balaie tout sur son passage ! Ce premier méga-nanar de l’année vient de placer la barre très très haute bordel !!!!

En salles depuis le 27 janvier
2016. USA. Réalisé par J Blakeson. Avec Chloë Grace Moretz, Matthew Zuk, Gabriela Lopez…

 


La 5ème Vague : bande-annonce VOST (Chloé Moretz) par inthefame

 

Partager