MOVIE MINI REVIEW : critique de L’Arène

MOVIE MINI REVIEW : critique de L’Arène

Note de l'auteur

L_ARENE

 

 

 

Des femmes kidnappées se battent à mort dans une espèce de puits sous les caméras et les regards torves d’une caste de bourgeois décadents…
Ce truc 100% exploitation et 100% délirant s’appelle L’ARÈNE (RAZE en version originale). Et c’est une petite bombe savoureuse. L’inconnu Josh C. Walker débarque de nulle part avec une mise en scène nerveuse et une intrigue de série B (voir Z) décérébrée qui ose aller au bout de son propos… Pas de facilité, pas de psychologie superfétatoire, pas de trou d’air mais un instinct de survie profond et des femmes déchirées entre leur soif de vivre et leur refus de la violence. Cette espèce d’HOSTEL moderne (mais dénué du nihilisme politiquement incorrect et dérangeant du film d’Eli Roth) rassemble un casting détonnant. Même Zoe Bell, d’habitude catastrophique, est parfaite en Mère Courage et hautement létale. Et elle est entourée de ravissants seconds couteaux, de Rachel Nichols (vue dans la série CONTINUUM et des zèderies patentées genre GI JOE ou l’immonde remake de CONAN) à Tracie Thoms (vue dans la série COLD CASE et BOULEVARD DE LA MORT). Sans oublier Sherilyn Fenn, bien loin de TWIN PEAKS et métamorphosée, sous le poids des ans, en quinquagénaire grassouillette.
L’ARÈNE est un spectacle détonnant, assez sanguinaire, amoral et généreux. Une série B comme on en fait (presque) plus. Une excellente surprise quoi!

En DVD/Blu-ray depuis le 24 août
2013. USA. Réalisé par Josh C. Waller. Avec Zoë Bell, Rachel Nichols, Tracie Thoms…
Editeur : Wild Side Video

 

 

 

Partager