MOVIE MINI REVIEW : critique de Le Livre de la jungle

MOVIE MINI REVIEW : critique de Le Livre de la jungle

Note de l'auteur

LIVRE-JUNGLE

 

 

 

L’empire Disney n’en finit plus de se perdre dans un vortex créatif… La firme aux grandes oreilles continue de balancer les remakes live de ses dessins animés légendaires ! Après le bad trip sous LSD Alice au pays des merveilles à Tim Burton, l’insipide Cendrillon à Kenneth Branagh et la superbe relecture féministe de La Belle au bois dormant (le Maléfique avec Angelina Jolie), c’est au tour du mythique Livre de la jungle (adapté du génial Rudyard Kipling) de passer au grand mixer digital !
Rien de nouveau côté histoire, le jeune Mowgli, enfant sauvage élevé par des loups affronte, dans la jungle des Indes, le féroce tigre borgne Shere Khan avec l’aide de ses potes Bagheera la panthère et Baloo le gros nounours accro au miel ! Sauf que cette fois, tous ces animaux ne sont que des pixels. On avait déjà eu droit à plein d’adaptations live de ce conte pour enfant légendaire (une en 1942 signée Zoltan Korda avec Sabu et une en 1994 signée Stephen ‘La Momie’ Sommers) mais Jon Favreau pulvérise les frontières du réalisme avec ces animaux de synthèses plus vrais que nature !
Et c’est ce qui rend ce Livre de la jungle proprement stupéfiant ! Le cinéma moderne a aboli les barrières entre film live et film d’animation. Pour le meilleur (le rendu est juste dingue et la scène avec King Louie ultra spectaculaire) et pour le pire (la mise en scène, totalement au service des SFX est devenue totalement interchangeable). Résultat, tous les films se ressemblent. Ne reste que le tour de force technologique, ridiculisé par la production suivante.
Malheureusement, Jon Favreau n’évite pas un anthropomorphisme dégoulinant et ce culte imbécile d’une humanité différente et fondamentalement supérieure aux animaux. Voir ce gamin insupportable se montrer plus intelligent a quelque chose de profondément dérangeant…
Mais l’hommage sincère rendu au fabuleux film de 1967 (signé Wolfgang Reitherman) sauve cette version 2016 du néant synthétique. Malgré l’absence des inoubliables vautours !

Et ce filon n’est pas prêt de se tarir…

En salles depuis le 13 avril
2016. USA. Réalisé par Jon Favreau. Avec Neel Sethi, Bill Murray, Ben Kingsley…

 

 


Le Livre de la jungle Première bande-annonce… par Fitrewon

 

Partager