MOVIE MINI REVIEW : critique de Le Sanctuaire

MOVIE MINI REVIEW : critique de Le Sanctuaire

Note de l'auteur

LE-SANCTUAIRE

 

 

 

Faut surtout pas enquiquiner le légendaire folklore irlandais tout plein de leprechauns, de grogochs, de lurikeens, de dullahans, d’elfes, de changelins et de banshees quand on vient organiser une déforestation massive ! C’est ce que va découvrir la famille Hitchens, tout juste débarquée de Londres ! Adam (Joseph Mawle vu dans l’excellent Kill Your Friends) et Claire (Bojana Novakovic bientôt dans la série Westworld) vont devoir affronter des monstres protéiformes forestiers qui désirent leur bébé dans un remake pagano-celte des mythiques Chiens de paille à Peckinpah !!!
Le cinéma horrifique irlandais (et britannique) n’a pas son pareil pour plonger ses intrigues dans un réalisme poisseux. À l’image d’Isolation (et ses veaux mutants) et de Wake Wood (version bouseuse de Simetière), Le Sanctuaire fait dans le sordide rural !
Cette fois, c’est un bad trip aux champignons hallucino-mutagènes que nous balance Corin Hardy. Passé cette singularité champêtre (on est loin du navet Shrooms), Le sanctuaire ne sort jamais de son autoroute narrative ultra calibrée. Ok, les SFX sont particulièrement soignés, et l’atmosphère suffocante et mystérieuse s’avère pleine d’un charme anxiogène. Mais l’ennui finit par envahir le cerveau du spectateur encore plus vite que ces spores dégueulasses.
Ce conte de fées oppressant et crépusculaire se suit sans déplaisir. Mais un minimum d’ambition lui aurait permis de s’extirper du tout-venant horrifique qui nous inonde le cerveau par zillions… Sympathique mais totalement anecdotique quoi !

En salles depuis le 30 mars
2015. Grande-Bretagne/USA/Irlande. Réalisé par Corin Hardy. Avec Joseph Mawle, Bojana Novakovic, Michael McElhatton…

 

 


LE SANCTUAIRE – Bande-annonce VO par CoteCine

 

Partager