MOVIE MINI REVIEW : critique de Les Minions

MOVIE MINI REVIEW : critique de Les Minions

Note de l'auteur

MINIONS

 

 

 

Ainsi donc, les mignons Minions, sbires jaunasses du (faux) super-méchant Gru (Moi, moche et méchant 1 & 2) ont droit à leur origin story. Êtres mystérieux, perpétuellement enjoués, aussi vieux que notre planète, les Minions cherchent depuis la nuit des temps des super vilains à servir. Après une quête infructueuse vieille de plusieurs zillions d’années (bye bye T-Rex, Napoléon et Dracula), ils vivent reclus au pôle Nord… Mais trois intrépides héros, Bob, Stuart et Kevin vont partir à la recherche du mentor ultime qui manque à leur bonheur… Et les voilà qui débarquent à Londres en pleines swinging sixties
Voilà voilà… La machine hollywoodienne à fausses bonnes idées a encore frappé. Manifestement destiné à un public de moins de six mois d’âge mental, Les Minions fait dans la paresse artistique furieuse et la facilité permanente. Contredisant systématiquement son postulat de base, ce truc signé Kyle Balda et Pierre Coffin (qui double également les voix des petits machins jaunes en salopette) enchaîne laborieusement les gags éculés et les références pachydermiques (on est très loin du génie créatif de Shaun le Mouton). Tout, mais tout mais absolument tout, tient sur la sympathie que suscitent ces gentils nervis qui parlent une espèce de babillage à base d’espéranto-rigolo. C’est tout… C’est amusant le temps de l’intro… Après, il se passe plus rien du tout. Comme d’habitude avec ce type de produits pour enfants méprisant fondamentalement son public et totalement interchangeable…

En salles depuis le 8 juillet
2015. USA. Réalisé par Kyle Balda & Pierre Coffin. Avec les voix de Sandra Bullock, Jon Hamm, Michael Keaton…

 

 


Les Minions Bande Annonce officielle 2 VOST par tuxboard

Partager