MOVIE MINI REVIEW  : critique de Opération Casse-noisette

MOVIE MINI REVIEW : critique de Opération Casse-noisette

Note de l'auteur

OPERATION

 

 

 

Ça avait tout d’une bonne idée… Parodier les films de braquage et en faire un film en images de synthèse bidule pour morveux 2.0.
Bienvenue à Central Park, New York (enfin un clone digital). Les gentils rongeurs voient leur stock de noisettes détruit par Surly, un écureuil iconoclaste et son pote Buddy, la souris mutique (toute pompée sur le héros de RATATOUILLE). Bannis du parc, Surly découvre un magasin de noix (coucou la vraie vie, les scénaristes hollywoodiens te font des bisous), rempli de noix salvatrices et, accessoirement, des gangsters en plein braquage de banque (coucou les clichés, les scénaristes hollywoodiens vous font des câlins). Les pitits mammifères au design dégueulasse et paresseux préparent leur cambriolage en même temps que les vilains hors-la-loi fomentent le leur. Et le nawak des étoiles, pixellisé et digital se répand inexorablement dans les cellules grises. C’est que cette OPÉRATION CASSE-NOISETTE n’est rien d’autre qu’un navet intersidéral. Une arnaque pour mouflets cinéphiles. Tout est irrémédiablement laid (ça pique les yeux cette animation créée sur Minitel) et débile (quel scénario immonde) et vulgaire (un peu de scatologie les enfants???) et consternant (Peter Lepeniotis déteste les enfants c’est pas possible autrement). Du pur foutage de gueule mercantile et cynique… Toute la tunasse est manifestement partie dans les poches des pseudo-stars US qui doublent ce truc. N’importe quoi…
Ça avait tout d’une bonne idée…

En salles depuis le 6 août
2013. USA/Canada/Corée Du Sud. Réalisé par Peter Lepeniotis. Avec Will Arnett, Brendan Fraser, Liam Neeson…

 

 

 

Partager